Prénom : peut-on attribuer n’importe lequel à notre enfant ?

Vous avez certainement entendu parler des prénoms « Nutella » et « Fraise » refusés par le tribunal de Valenciennes. A la place, ils ont été changé en « Ella » et « Fraisine ». On peut alors se demander, quelles sont les limites en matière de prénom en France ?

limite attribution prénom

Les prénoms préjudiciables pour les enfants

 

Au fil des années, ils deviennent de plus en plus originaux. En effet les parents ne manquent pas d’imagination et ne s’en tiennent plus au calendrier comme les générations précédentes. Les prénoms peuvent venir des personnages de séries, de films, des chanteurs ou sont inventés.

Il faut savoir qu’officiellement en France, aucun prénom n’est interdit. Cependant, lorsqu’il est jugé préjudiciable pour l’enfant, l’officier en charge de l’état civil va le signaler au Procureur de la République.

Suite à ce signalement, si les parents ne veulent pas le changer, le procureur pourra alors saisir le tribunal des affaires familiales. En dernier recours, c’est l’État qui se chargera d’attribuer un prénom à l’enfant comme pour les cas « Nutella » et « Fraise ».

  • Autres exemples : « Daemon » en 2012, qui après avoir fait débat, a finalement été accepté par le tribunal ou encore « Khalessi et « Rhihanna » pour les filles et pour les garçons, « Titeuf » qui lui avait été rebaptisé Grégory.

La liste est longue puisque l’on peut s’attarder également sur « MJ » faisant référence à Mickaël Jackson qui lui a été refusé pour finir en Jean. Aussi dans la liste des prénoms complétement absurdes, il y a eu « Assedic », « Babord et Tribord pour des jumeaux », « Clitorine », « Périphérique », « Lucifer qui fera de votre vie un enfer », « Zzyzx imprononçable ». Mais la palme revient à des parents américains attaqués pour avoir voulu appeler leur fils « Adolphe Hitler » .

Mais pourquoi certains parents s’entêtent à choisir de tels prénoms pour leur enfant ? De votre côté, avez-vous déjà entendu des prénoms qui vous ont choqués ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !