Permis de conduire : Ces aides qui vous permettent de le financer

Le permis de conduire représente un sésame vers la liberté que de nombreux jeunes souhaiteraient obtenir tout en ayant pas toujours les moyens de le financer par eux-même.

Outre le permis à 1 euro par jour dont les conditions d’accessibilité ont été élargies, il existe plusieurs autres aides pour permettre au plus grand nombre de s’affranchir de l’obstacle financier et ainsi, d’obtenir le petit papier rose.

aides au permis de conduire

Une aide octroyée pour les demandeurs d’emploi

S’il est vrai que ce coup de pouce ne concerne que les demandeurs d’emploi répondant à certaines critères, sachez tout de même que Pôle Emploi peut vous octroyer une aide allant jusqu’à 1 200 € afin de vous permettre de passer et, on le souhaite, de réussir votre permis de conduire.

Versée directement à l’auto-école choisie, cette aide pourra permettre à certains de retrouver plus facilement un emploi en répondant à un nombre de petites annonces accru.

Le permis de conduire citoyen

Sous une appellation peu connue, il s’agit ici en réalité d’effectuer certaines tâches d’intérêt général ou public en l’échange d’une subvention pouvant aller de 100 € à 1 000 € pour votre permis de conduire.

Alors que le bénévolat pour une association ou une collectivité locale est l’action la plus souvent retenue, ce type d’aide s’adresse principalement aux jeunes et est attribué sous condition de ressources par les communes ou les départements qui en ont fait le choix. En effet, le permis citoyen n’existe pas partout en France.

Mis en place depuis le 15 Juillet 2015 dans le départ de l’Oise, il accorde par exemple une aide de 600 € aux jeunes de 18 à 19 ans qui effectueront 70h de bénévolat en contre-partie.

Rendez-vous directement dans votre Mairie afin d’en savoir plus.

Une subvention pour les futurs conducteurs souffrant d’un handicap

Conditionnée à l’obtention d’un emploi ou au maintien du travailleur handicapé à son poste, une subvention pouvant atteindre la somme de 1 000 € et même 1 300 € dans certains cas, pourra être versée par l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Pour en faire la demande, la personne concernée doit d’abord s’adresser à son conseiller Pôle Emploi ou à sa Mission Locale qui l’aidera à remplir le dossier et à le faire parvenir à l’Agefiph.

Avec un coût moyen en France de 2 100 € et des délais d’attente pouvant atteindre six mois et parfois plus dans certaines régions, le permis de conduire se devait d’évoluer. Non seulement les candidats bénéficient aujourd’hui d’un certain nombre d’aides financières, mais le code de la route, qui peut désormais être passé dans un bureau de Poste est lui aussi en pleine mutation.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. titony 28 juillet 2016 - 22 h 33 min

    Suffit que tu sois pas dans les ages c’est mort. Ils trouvent toujours quelque chose pour ne pas le financer. J’ai du me débrouiller moi même et j’ai eu mon permis à 32 ans.