Les métiers porteurs d’ici à 2022

Il semblerait qu’il vaille mieux choisir de s’orienter vers le métier d’agent d’entretien, d’aide à domicile ou de vendeur pour avoir le plus de chance de trouver un emploi sur le marché du travail tel qu’il s’annonce d’ici à 2022.

les metiers de soins de la personne en fort développement

 

C’est dans son rapport sur les métiers en 2022 que l’institue France Stratégie dévoile à l’aide d’un graphique les métiers qu’il vaudra mieux exercer en 2022 pour avoir plus de chance de trouver et conserver son emploi.

Alors que l’on nous parle régulièrement de sortie de crise qui s’amorce mais aussi et toujours d’économie, il semblerait que certaines fonctions permettent à ceux fraîchement débarqués sur le marché du travail mais également à tout ceux qui les suivront d’ici à 2022, de s’orienter vers quelques métiers plus porteurs que les autres.

 

  • On retrouve parmi ceux ci le métier d’agent d’entretien qui devrait être à l’origine de pas moins de 387 000 emplois (dont 375 000 suite à des départs en retraite) sur la période 2012 à 2022.

 

  • Mais c’est avec les aides à domiciles, aides soignants et infirmiers que la plupart des emplois seront pourvus. Avec pas moins de 322 000, 233 000 et 219 000 emplois respectifs à offrir, c’est le secteur vers lequel il faut s’orienter dans les prochaines années. Et c’est assez simple à comprendre ; entre le vieillissement de la population et le fait que les familles ne puissent plus assurer l’hébergement de leur anciens, il est nécessaire de former du personnel compétent.

 

  • Enfin, les enseignants et les cadres comptables et financiers tirent également leur épingles du jeu avec 300 000 et 244 000 portes respectivement.

 

D’un autre coté, il ne faut pas oublier tous les métiers liés aux développement des nouvelle technologies, ingénieurs, cadres techniques, personnels de recherche et d’étude qui s’adresseront eux directement aux jeunes diplômés et à leurs ambitions.

 

En résumé sur la période 2012 à 2022 : si l’on cumule les créations nettes et les départs à la retraite, l’emploi en France devrait générer pas moins de 800 000 postes par an.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !