Frais bancaires : En moyenne 193€ par an et par personne

Pour 2017 la quasi totalité des banques françaises a choisi d’augmenter ses tarifs et spécialement à travers eux les frais de tenue de compte dorénavant particulièrement élevés pour les clients de la Banque Postale. Alors que cette augmentation atteindra 1,7%, chaque client devra s’acquitter d’une facture moyenne de pas moins de 193€ chaque année. Un coût qui malgré certaines avancées n’a jamais été aussi haut et lourd à régler.

augmentation inedite des frais bancaires

193€ en moyenne par an, du jamais vu

S’il est vrai que votre banque vous rend certains services et met à votre disposition ses infrastructures sécurisées pour conserver et utiliser votre argent, tout ceci est loin d’être gratuit.

En effet selon une étude Panorabanques relayée par RTL, après que les tarifs de 158 banques différentes aient été comparés pas moins de 114 d’entre elles auraient fait le choix de les augmenter cette année à hauteur de 1,7%.

Alors qu’elles avaient déjà fait progresser leurs barèmes de 2,3% en 2016, les Français dont 86% sont concernés par cette taxe supplémentaire sur leur portefeuille, devront s’acquitter d’une note de 193,80€ en moyenne par an et par personne pour s’offrir leurs services.

Les frais de tenue de compte toujours incriminés

Si les hausses se répercutent à tous les étages et notamment sur le coût de la carte bancaire ou les frais de découvert, ce sont une fois de plus les frais de tenue de compte qui font fortement augmenter la facture.

Alors que ceux-ci n’existaient pas il y a encore quelques années et que seul 1 Français sur 2 était concerné en 2015, 85,7% des clients s’en acquitteront en 2017 avec un coût moyen supérieur de 1,80€ par rapport à 2016 soit un peu plus de 18€ par an et une hausse globale de 174% depuis 2013.

De la même façon les cotisations de cartes bancaires augmentent elles aussi d’1% pour représenter en moyenne 63,80€ en 2017.

Les frais de dépassement de découvert bancaire sont par contre ceux qui évoluent le moins. Grâce au plafonnement instauré sur les commissions d’intervention ils s’élèvent d’à peine 40 centimes à 60,20€ par an.

Enfin, si un peu moins de 40 banques sur 158 les facturent encore, les frais de gestion de compte par internet ont diminué de 57% en quatre ans et sont aujourd’hui le plus souvent gratuits.

Quoi qu’il en soit, c’est une nouvelle fois le « client moyen » qui paie le plus lourd tribut avec 1,6% de hausse sur un an tandis que les clients « CSP+ » font plus de dépenses mais ne vont pas au dessus de +1,2% de même que les « clients jeunes » pour qui la hausse est limitée à 0,9%.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !