Bientôt la fin du chèque bancaire ?

Que peut-on trouver dans un portefeuilles ? Au choix et dans le désordre, une carte bancaire, des cartes fidélité, de la monnaie, des billets, des photos, des papiers d’identité, un titre de transport en commun et, dans certain, un chéquier.

 

 

Disparition-chequier

Les chèque seront-ils encore longtemps utilisés ?

 

De plus en plus les achats se font en ligne. Pas seulement les achats de Noël qui permettent d’obtenir le cadeau désiré, mais aussi les soldes plus confortables depuis la maison et même les achats du quotidien tels que les courses alimentaires que l’on se fait livrer ou que l’on va chercher au drive. Bref, qui dit paiement en ligne, dit achats rapides et donc paiement sécurisé par carte bancaire.

Pour ce qui est des factures, toutes les services proposent aujourd’hui le prélèvement ou à défaut le paiement par TIP (Titre Interbancaire de Paiement). Ainsi vous n’oubliez plus vos échéances, tout se fait de compte à compte.

Et parmi tous ces moyens de paiement, le chèque n’a plus la côte. Trop long pour le commerce en ligne, trop contraignant avec sa pièce d’identité obligatoire … Bien qu’une partie de la population l’utilise encore, le chèque accuse un recul de 25% de son utilisation entre 2006 et 2010. Il se pourrait que la chute soit encore plus significative ces dernières années. Il faut ajouter à cela le coût de l’émission de chéquiers pour les banques qui se porterait à 2.5 milliards par an, reportés sur le prix des cartes bancaires et parfois de l’envoi ou de la destruction des chéquier eux-même.

Lorsque l’on sait que le Ministère de l’Économie convoque les « assises des paiements » au printemps prochain, avec, à l’ordre du jour, la modernisation des moyens de paiements, on est en droit de se demander si le chéquier à encore de beaux jours devant lui.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !