Électricité : Et si chacun pouvait bientôt se passer d’EDF ?

Actuellement, quelques 20 000 foyers en France produisent et consomment leur propre électricité, mais selon les prévisions ce chiffre devrait rapidement augmenter dans les prochaines années. Alors qu’EDF elle-même estime qu’ils seront environ 4 millions dans dix ans, est-il possible que la France prenne bientôt son indépendance vis à vis des centrales électriques du fournisseur historique ?

energie eolienne

Les Français bientôt libérés d’EDF ?

Ces dernières années, le nombre d’alternatives envisageables par les particuliers afin de se passer des services d’EDF n’a fait qu’augmenter tandis que les prix, pour la plupart, se sont harmonisés.

Panneaux photovoltaïques aux performances accrues proposés 50% moins chers en dix ans, éoliennes à taille réduite adaptées pour des installations chez les particuliers ou encore turbines hydrauliques, les solutions sont multiples, relativement faciles à installer ou à faire installer par des professionnels et de moins en moins onéreuses pour les foyers qui visent l’autonomie.

De 20 000 aujourd’hui, le nombre de logements libérés de l’achat d’électricité devrait doubler d’ici à l’an prochain avant de passer à 600 000 dans les cinq ans pour atteindre le chiffre de 4 millions avant 2030. Autant de Français qui se tournent progressivement vers l’autonomie et les économies.

En effet, les innovations dans le domaine promettent bientôt des batteries ultra performantes à moins de 1 000€, destinées à stocker l’électricité produite et des équipement de moins en moins énergivores, des ampoules aux boxes internet en passant par les télévisions et les réfrigérateurs basse consommation.

Tout ceci devrait même prochainement s’articuler autour de quartiers entiers sans plus se limiter à un foyer unique.

Toujours plus d’appareils électriques

Dans le même temps le nombre d’appareils électriques par foyer ainsi que leur temps d’utilisation, ne cessent d’augmenter. Des ordinateurs allumés jour et nuit aux smartphones dont les prises de rechargement en permanence branchées coûtent des dizaines d’euros aux particuliers chaque année, c’est l’utilisation même de l’électricité qui a évolué.

De cette façon les prochaines décennies électriques devraient être axées sur la puissance et l’indépendance d’autant que, et ce n’est pas négligeable, la production d’électricité solaire engendre six fois plus d’emplois que la production d’électricité nucléaire, vieillissante et nocive pour la planète.

Un avenir parfaitement en corrélation avec la volonté de Nicolas Hulot actuel ministre de la Transition Énergétique, de limiter le parc des réacteurs français.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !