Connexion internet : Une aide financière pour les foyers aux revenus modestes

Chaque année de plus en plus de démarches peuvent et doivent se faire par le biais d’internet à l’image de la déclaration de revenus annuelle en ligne. Afin que toutes les familles puissent maintenir leur connexion ADSL à domicile, les départements de la Haute-Saône et de la Seine-Saint-Denis expérimentent depuis le début de l’année l’attribution d’une aide financière aux foyers présentant les revenus les plus modestes.

aide financiere a la connexion internet

Jusqu’à 100€ par an et par famille

Que vous ayez de la famille à l’étranger, un enfant qui poursuit ses études ou tout simplement que vous souhaitiez mettre à jour vos dossiers administratifs ou consulter vos factures courantes, une connexion internet est aujourd’hui devenue presque indispensable à la maison.

Dans le cadre de la loi Numérique votée à l’automne 2016 le gouvernement a choisi d’inclure l’expérimentation de l’attribution portant sur une aide financière destinées aux familles les plus en difficulté afin de les aider à palier au coût annuel d’un abonnement chez un fournisseur d’accès à internet.

Lancée en Haute-Saône et en Seine-Saint-Denis depuis le début de l’année 2017, cette essai concerne avant tout les foyers aux plus faibles revenus ainsi que selon le texte publié sur le site gouvernement.fr « toute personne ou famille éprouvant des difficultés particulières, au regard de l’insuffisance de ses ressources ou de ses conditions d’existence », l’objectif étant avant tout d’éviter les coupures d’accès en cas ce difficultés de paiement des factures.

Afin de mettre en place le dispositif, les familles concernées doivent déposer leur demande auprès du Fonds de solidarité logement (FSL) de leur département dans les deux mois. Une fois la procédure lancée, le FAI est averti et ne peut alors plus suspendre l’accès bien qu’il puisse en limiter le débit. Si le dossier est validé alors la dette est annulée dans la limite de 100€ par ménage et par an.

Suite à ce test grandeur nature une évaluation aura lieu fin 2017 par les autorités compétentes de l’État. Des ajustements pourront alors être nécessaires en attendant un possible déploiement sur d’autres départements à l’horizon 2018.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !