Ces deux aides apportent un réel coup de pouce aux revenus modestes

Les critiques à l’encontre des aides sociales françaises sont nombreuses et régulières. Pourtant, le système social appliqué dans l’hexagone est parmi les plus protecteurs au monde notamment en ce qui concerne les versements de prestations sociales. En grand nombre bien que pas toujours efficaces, deux de ces aides se détachent pourtant du lot en représentant un réel coup de pouce pour les revenus les plus modestes du pays.

ces aides qui reduisent les inegalites

CMU-C et ACS parmi les aides les plus salutaires en France

C’est un étude menée par le Ministère de la Santé qui établit ce constat sans appel, la CMU-C et l’ACS font partie des aides les plus profitables aux foyers français les plus modestes.

La couverture maladie universelle complémentaire concerne au 31 Décembre 2015, 4.85 millions de bénéficiaires en France à qui elle permet en moyenne 440 € d’économie par an et un accès aux soins facilité sans avance de frais notamment en ce qui concerne les dépenses les plus lourdes à savoir les soins dentaires et l’optique.

Un coup de pouce indispensable dans la mesure où la majorité des bénéficiaires de la CMU-C sont en grande précarité ce qui leur occasionne des dépenses de soins plus élevées de 27% par rapport à la moyenne.

De son côté, l’aide à la complémentaire santé qui bénéficie plus majoritairement aux familles, permet une réduction des coûts de souscription à un ou plusieurs contrats de complémentaire santé. Cette aide dont les versements sont cumulables concerne plus souvent les familles monoparentales avec des enfants à qui elle offre en moyenne pour 900 000 bénéficiaires et selon les chiffres de 2014, 290 € de perception annuelle.

À elles seules, ces deux aides contribuent à améliorer le niveau de vie des Français les plus pauvres de 9%, l’étude conclu donc à un objectif social parfaitement rempli. Celui-ci pourrait toutefois être encore amélioré puisque seuls 30% des bénéficiaires potentiels de l’ACS en font actuellement la demande.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !