Code de la route : sur autoroute, interdiction de rouler sur la voie centrale (ou de gauche) sans doubler

Il n’y a pas beaucoup de circulation sur l’autoroute, et vous empruntez la voie centrale (ou celle de gauche) sans doubler de véhicule ; vous y restez simplement par « réflexe » : vous enfreignez le Code de la route ! À l’heure des départs et retours en vacances, les médias sensibilisent les automobilistes sur ces pratiques assez fréquentes, qui ne sont pas autorisées… Mais dont beaucoup ignorent l’interdiction. Pourtant, pris en flagrant délit, vous risquez une amende.

Sur autoroute, rouler à gauche sans dépasser est interdit

Une infraction passible de 35 € d’amende

Il suffit de lire l’article R412-9 du Code de la route pour le savoir : vous devez toujours emprunter la voie la plus à droite possible, dès lors que vous ne doublez pas et que votre comportement est considéré comme « en marche normale ».

Très concrètement, cet article vaut aussi bien pour les autoroutes à deux, trois ou même les portions qui comportent davantage de voies. Les voies plus à gauche sont mises en place pour les dépassements de véhicules. Si vous ne doublez personne, vous devez rester le plus à droite possible, en veillant tout de même à emprunter les voies qui vous permettent de prendre la bonne direction (notamment au niveau des croisements entre plusieurs autoroutes différentes).

Si les forces de l’ordre vous voient rouler au milieu de la route (ou tout à gauche) sans aucune raison apparente, ils peuvent vous arrêter et vous adresser une amende de 2e classe, qui vous coûtera pas moins de 35 €.

Pour rappel, ce comportement peut inciter les automobilistes plus rapides à vous doubler par la droite, ce qui constitue aussi une infraction. Vous devez donc rester à droite en marche normale, pour favoriser le choix des bons réflexes du côté des autres usagers, et ne pas les « contraindre » à s’engager dans de mauvaises pratiques.

À titre d’information, certains pays comme la Belgique sont encore moins tolérants face à cette infraction : au 1er avril, elle est devenue répréhensible de 118 €, contre 58 € auparavant.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !