Changement d’heure : Pour ou contre ? Vous pouvez donner votre avis jusqu’au 16 août 2018

Deux fois par an, au mois de mars et au mois d’octobre on a pour habitude de reculer ou d’avancer d’une heure, selon la saison. Ce changement d’heure subit toujours des critiques plus ou moins virulentes, et les citoyens ne savent pas toujours s’il est réellement utile. Actuellement, la Commission européenne réalise une consultation en ligne : vous pouvez donner votre avis sur ce principe jusqu’au 16 août 2018. Il suffit de quelques minutes pour répondre au questionnaire.

Le changement d'heure va-t-il perdurer en Europe ?

Une volonté de convaincre les états membres d’abandonner le changement d’heure

En lançant cette consultation citoyenne, la Commission européenne affiche clairement son objectif : elle veut décourager les états membres de continuer le changement d’heure. Tous les citoyens concernés peuvent donner leur avis jusqu’au jeudi 16 août 2018.

Concrètement, 5 questions sont posées sur les expériences des sondés vis-à-vis du changement d’heure, mais aussi sur leur préférence si l’on abandonnait la pratique (rester en heure d’hiver ou en heure d’été toute l’année).

Il est important de savoir que cette étude n’intervient pas à n’importe quel moment : au mois de février, les députés européens ont déjà voté une résolution allant vers l’abandon de ce changement d’heure. Toutefois, cette forme de vote n’implique aucune obligation : chaque pays est libre de choisir la règle qu’il veut appliquer.

C’est Karima Delli, une députée européenne écologiste, qui a lancé cette résolution. Elle considère que ce système, désormais obsolète, se montre également dangereux. En effet, plusieurs études ont prouvé le lien entre changement d’heure et somnolence en journée, insomnies et accidents de la route. Et contre toute attente, alors même qu’il devait stimuler les économies d’énergies, la députée souligne que les impacts du changement d’heure à ce niveau ne sont pas probants.

Tout le monde n’est cependant pas du même avis. Pour Renaud Muselier, membre des Républicains, cette suppression serait ridicule si elle n’était pas liée à une étude d’impact poussée. À l’heure actuelle, on sait simplement que les changements d’heure perturbent le sommeil et génèrent un accroissement des accidents de la route, sans avoir de données statistiques précises.

CLIQUEZ ICI POUR DONNER VOTRE AVIS

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. angefabie80 14 août 2018 - 22 h 40 min

    merci j’avais cherché le sondage mais je ne trouvais pas le lien.