Babyphone : Les modèles combinés à une webcam moins fiables que les autres ?

Vous attendez un enfant et vous êtes en plein préparatif des achats au rayon puériculture pour sa prochaine arrivée ? Dans ce cas peut-être vous posez-vous la question du meilleur baby-phone à choisir pour bien surveiller le sommeil de votre nouveau-né. Une étude comparative vient d’être publiée reprenant les principaux modèles existants, des plus classiques aux plus performants. Et surprise, après avoir été testés les appareils déconseillés ne sont pas forcément ceux que l’on croit.

babyphone

Une étude comparative portée sur 17 appareils

Tandis que les baby-phones comme d’autres produits se dotent de plus en plus de fonctions techniques, l’association de consommateurs allemande Stiftung Warentest a souhaité en savoir plus quant à leurs qualités. La fiabilité et la sécurité de 17 baby-phones différents vendus partout en Europe et donc en France ont été étudiées. Classés selon trois familles différentes, transmission audio, audio/vidéo et webcam, ils ont reçu des notes concernant leur :

  • Appréciation globale
  • Transmission
  • Facilité d’utilisation
  • Batterie
  • Sécurisation des données
  • Transfert des données

Les essais portaient également sur le niveau sonore, la qualité de l’image, la portée et les éventuelles interférences. Il en résulte que les modèles classiques (audio) ne posent aucun problème majeur. Ils sont globalement simples à utiliser, performants et alertent bien les parents en cas de besoin. Seuls quelques problèmes de batterie ont pu ternir le tableau.

Qualité vidéo médiocre et données mal sécurisées

Les problèmes ont plutôt tendance à s’accumuler avec les modèles intégrant la vidéo et pire, les appareils pilotés par une application mobile et basés sur l’utilisation d’une webcam. Des tests ont été effectués et rapportés par l’UFC-Que Choisir sur les Babymoov Babycamera AO14409, Beurer BY88 Smart, Motorola MBP845 Connect, Nuk Smart Control Multi 310 et Philips SCD870.

Apparaissent alors pèle-mêle une qualité vidéo qualifiée de médiocre, un manque total de sécurisation des données et une transmission loin de toujours être assez sûre.

Les appareils utilisés avec une webcam présentent en effet un défaut majeur. L’accès aux données, à savoir les images de votre enfant, n’est pas suffisament sécurisé. Également, le Nuk 310 par exemple ne crypte aucune de ses émissions.

Au total sur cinq modèles, trois ont été jugés « déficients » et immédiatement déclassés. En effet en cas de coupure internet, ils ne sont plus en mesure de fonctionner. Pour des baby-phones jusqu’à 6 fois plus chers que les modèles classiques et tous compris entre 100€ et 220€, les futurs parents pourront y réfléchir à deux fois avant d’investir.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !