Augmentation salaire fonctionnaires 2016 : point d’indice revalorisé entre 0.7% et 1% ?

Dans quelques heures, le Gouvernement répondra à une question sensible : la revalorisation des salaires des fonctionnaires qui sont gelés depuis 2010. Selon le premier ministre, « un geste significatif » sera fait mais il faut attendre que la ministre de la Fonction Publique (Annick Girardin) fasse son annonce suite à sa réunion prévue avec les syndicats demain, jeudi 17 Mars 2016.

revalorisation salaires fonctionnaires

Revalorisation des salaires des fonctionnaires après un gel de 6 ans

 

Annick Girardin a rendez-vous demain avec les syndicats de fonctionnaires afin de fixer le point d’indice qui sera attribué aux salaires. Pourtant lundi dernier, la ministre de la Fonction Publique avait affirmé « Ni les montants, ni le calendrier » ne sont fixés.

La presse avait tout d’abord annoncé que la hausse serait comprise entre 0.5% et 1% (soit un coût de 1.75 milliard d’euros) et la CGT avait affirmé que cette revalorisation était insuffisante.

Des réunions ont eu lieu mardi entre plusieurs ministres travaillant sur le dossier et selon une première source, la décision ne serait pas fixée mais selon une 2ème venant directement du gouvernement la revalorisation serait comprise entre 0.5% et 1.5%.

Il faut craindre la réaction des syndicats qui demandent une revalorisation depuis des années, ils ont donc de grands espoirs à l’image de la CGT qui espère un point d’indice de 2% et le FO qui demande 8% alors que d’autres comptent tout simplement sur une augmentation qui sera visible sur la fiche de paie.

Bernadette Groison (FSU) a déjà annoncé qu’une revalorisation inférieure à 1% serait perçue comme une provocation.

A savoir que des journées d’action en plus de celles prévues contre la réforme du travail sont déjà programmées. Le gouvernement a donc la pression, verdict demain…

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. fion 17 mars 2016 - 10 h 42 min

    D’accord avec Bernadette Groison, les salariés ne demandent pas l’aumône.