Livret A, Jeune, LEP et LDD : tour d’horizon sur ces livrets d’épargne

L’univers des livrets d’épargnes est vaste, il est donc parfois très difficile de choisir lequel ouvrir surtout si le conseiller que l’on a en face est commissionné. Aussi, certains épargnants se trouvent donc dans une position sur laquelle ils ne savent pas vraiment où placer leurs liquidités et qui parfois ont peur de se faire vendre des produits financiers qui ne correspondront pas à leurs réels besoins.

un-livret-a

C’est pourquoi nous vous proposons ici, de vous faire un petit tour d’horizon sur les livrets d’épargnes afin de vous informer sur le ou les meilleurs placements garantissant vraiment l’épargne et dont leurs intérêts sont exonérés d’impôts, de cotisations sociales avec ouverture et fermeture soumis à aucun frais (0 euro). Vous l’avez compris, nous allons donc passer en revue le livret A, le livret Jeune, le livret d’épargne populaire (LEP) et le livret développement durable (LDD).

Le Livret A

 

Le livret A c’est le livret compte épargne favori des français depuis de nombreuses années. En effet à lui tout seul, il totalise plus de 60 millions d’épargnants avec un montant de dépôts avoisinant et dépassant même les 210 milliards d’euros. Petit bémol, son taux d’intérêts net d’impôts sera abaissé de 1.75% à 1.25% à compter du 1er août 2013.

Longtemps exclusif à certaines banques qui sont la Caisse d’Epargne, le Crédit Mutuel et La Banque Postale, il est depuis le 1er janvier 2009 disponible dans toutes les banques de France.

Qu’est-ce que le livret A ?

 

Le livret A est un compte épargne très règlementé et défiscalisé c’est-à-dire que les intérêts qu’il génère sont exonérés d’impôts, il n’est donc pas nécessaire de les préciser sur la feuille de déclaration des « impôts sur le revenu ».

L’intégralité des sommes qui sont déposés sur celui-ci sont garanties par le Fonds de Garantie de dépôts bancaires qui a été créé par la loi du 25 juin 1999 relative à l’épargne et à la sécurité financière ainsi en cas de défaillance de la banque, ce Fonds indemnisera l’épargnant.

Qui peut ouvrir un livret A ?

 

Le Livret A peut-être ouvert par toute personne physique, pas de restriction d’âge mais limité à un seul par personne, chaque membre d’un foyer peut donc avoir un livret A. Ainsi, si vous avez un enfant, il pourra posséder son propre compte épargne afin d’y placer ses petites économies, en revanche il ne pourra pas effectuer des retraits avant ses 16 ans.

D’après la loi, il est formellement interdit de posséder plusieurs livrets A par personne.

Où ouvrir un livret A ?

 

Avant le 1er janvier 2009, Le livret A était exclusif à 3 banques : la Caisse d’Epargne, au Crédit Mutuel et à La Banque Postale. Mais il est, depuis cette date, possible de l’ouvrir chez les banques suivantes :

  • Allianz Banque, AXA Banque, Banque Populaire, BNP Paribas, Boursorama Banque, CIC, Credit Agricole, Crédit du Nord, Groupama banque, HSBC, ING Direct, LCL, Monabanq et Société Générale.

Le fonctionnement et le taux d’intérêt du livret A sont les mêmes quel que soit la banque. Dans un souci de simplicité, il est toujours conseillé d’ouvrir un livret A là où on a ouvert un compte courant.

Fonctionnement du livret A

 

Le livret A ne fonctionne pas comme un compte courant, il existe une limite de dépôts ou plafond qui est fixée à 22 950 euros depuis le 1er janvier2013.
L’argent que l’on veut déposer peut se faire quand on le souhaite mais à condition de le faire soit par virement, par chèque ou en espèce à partir de 10 euros.
Quant au retrait d’argent, il est possible de l’effectuer comme bon nous semble soit par virement ou directement à la banque et à partir de 10 euros minimum.

L’ouverture d’un livret A

 

Pour ouvrir un livret A, les banques demandent 3 choses :

  • une pièce d’identité (carte d’identité, passeport ou permis de conduire)
  • un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois

Si la personne souhaitant ouvrir ce livret A s’avère être mineure, elle devra être accompagnée de son représentant légal.

  •   un dépôt initial de 10 euros (1.5 euros pour la banque postale)

La fermeture du Livret A

 

Pour fermer le livret A, il faut soit :

  • adresser une simple lettre à son établissement financier, indiquant les références du Livret A, le compte sur lequel on souhaite voir l’encours déposé et que l’on souhaite le fermer
  • ou de se rendre tout simplement au guichet de l’agence afin de le solder

La clôture ne sera effective qu’à la fin de la période de décompte des intérêts (soit 15 jours). La clôture du livret A est gratuite !

Le transfert du Livret A

 

Le transfert du livret A de la banque actuelle vers une nouvelle banque est entièrement gratuit jusque fin décembre 2011. La banque qui se fera un plaisir d’accueillir ce nouveau livret A prendra en charge toutes les formalités de transfert de fonds et de clôture de l’ancien livret. Mais avant tout, il faudra d’abord contacter cette nouvelle banque et remplir un formulaire afin qu’elle puisse se charger de contacter l’ancienne. Le transfert mettra à peu près une quinzaine de jours pour se faire.

Mais le mieux reste de fermer son livret A actuel et de l’ouvrir dans une autre banque, cette manœuvre est bien plus pratique et plus rapide qu’un transfert.

Le calcul des intérêts du Livret A

 

Les intérêts du livret A sont calculés par quinzaine (tous les 15 jours), dépendent du taux actuellement en vigueur et sont versés en une seule fois, le 31 décembre de chaque année.
Les douze mois de l’année se décompose en 24 quinzaines soit 2 quinzaines par mois, du 1er au 15 inclus et du 16 au dernier jour inclus du mois. Voici la formule qu’il faut retenir pour pouvoir calculer au fur et à mesure ses intérêts au cours de l’année:

Le solde du compte X (le taux du livret A en vigueur / 24)

Prenons par exemple, un solde de 2 000 euros, avec un taux de 1.25% et situons nous en 1er quinzaine du mois de janvier (1 au 15 janvier).

  • 3 000 x (0.0125/24) = 1.56€ d’intérêts, soit 3001.56€.

Si rien ne bouge pour le début de la 2eme quinzaine (16 au 31 janvier)

  • 3001.56€ x (0.0125/24) = 1.56€ d’intérêts, soit 3003.12€.
  • …et ainsi de suite !

Il est donc préférable d’avoir de l’argent en continue sur le livret A et de l’alimenter de temps à autre afin de générer de jolis intérêts.
Et pour les optimiser un peu plus, il faut faire ses dépôts d’argent en fin de quinzaine et ses retraits d’argent en début de quinzaine.

Exemple :

  • si vous déposez des fonds le 11 janvier, les fonds commenceront à produire des intérêts le 16 janvier
  • si vous retirez des fonds le 11 janvier, les fonds retirés cesseront de produire des intérêts dès le 1er janvier

Le plafond de 22 950 euros du livret A est atteint, que faire ?

 

Rien, si le solde du livret A est arrivé à 22 950 euros, alors il n’est plus possible d’y déposer de l’argent. Par contre, les intérêts perçus en chaque fin d’année pourront s’y ajouter (fait automatiquement par la banque), alors pas besoin d’y retirer le surplus pour les percevoir.

Laisser les intérêts s’accumuler au solde maximum du livret A s’appelle « les intérêts capitalisés ».

Le Livret Jeune

le-livret-jeune-12-25-ans

Qu’est-ce que le livret Jeune ?

 

C’est un livret d’épargne qui a été créé en 1996 et pensé pour les jeunes de 12 à 25 ans. Un livret particulièrement très attractif avec son taux d’intérêts variant de 2.25 à 4% nets d’impôts selon les banques et dont le solde est plafonné à 1 600 euros.

Qui peut ouvrir un livret Jeune ?

 

Toute personne âgée de 12 à 25 ans, qu’elle soit de nationalité française ou étrangère, du moment qu’elle réside en France et n’en possède pas encore un. Le mieux est de l’ouvrir dès le début de ses 12 ans.

Où ouvrir un livret Jeune ?

 

Comme pour le livret A, toutes les banques peuvent le proposer :

  • Allianz Banque, AXA Banque, Banque Populaire, BNP Paribas, Boursorama Banque, Caisse d’Epargne, CIC, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Crédit du Nord, Groupama banque, HSBC, ING Direct, La Banque Postale, LCL, MAIF, Monabanq et Société Générale.

Fonctionnement du livret Jeune

 

Le montant maximal que le livret Jeune peut atteindre est de 1.600 euros (hors intérêts capitalisés).
Dès lors que le seuil de placement maximal du livret Jeune est atteint, il n’est plus possible d’épargner, seuls les intérêts qu’il générera par la suite, pourront s’accumuler.

Le titulaire du livret Jeune peut effectuer des opérations de dépôt à tout âge (12-25 ans), soit en chèques, en espèces ou par virement. Par contre pour les retraits :

  • si la personne à moins de 16 ans, elle aura besoin de l’autorisation de son représentant légal
  • si la personne à entre 16 et 18 ans, elle peut le faire sauf opposition de son représentant légal

Après 18 ans, la personne est libre de faire tout retrait qu’elle veut.

Le retrait d’argent peut se faire au guichet muni d’un justificatif d’identité, le titulaire se verra alors remettre une carte de retrait à utiliser dans le réseau de la même banque, il n’est pas possible d’effectuer des paiements chez les marchands avec cette carte.

L’ouverture du livret Jeune

 

Pour ouvrir un livret Jeune c’est gratuit et les banques demandent :

  • une pièce d’identité mentionnant la date de naissance (carte d’identité nationale, permis de conduire ou passeport).
  • le nom et l’adresse du représentant légal si la personne est mineure
  • une déclaration sur l’honneur attestant que la personne réside en France et qu’elle est en aucun cas déjà titulaire d’un Livret Jeune
  • un dépôt initial de 15 euros

Une fois l’ouverture effectuée, l’établissement bancaire remettra au titulaire, un document écrit qui explique comment fonctionne le livret Jeune qui est d’ailleurs à un seul par personne âgée de 12 à 25 ans.

La fermeture du livret Jeune

 

La clôture du livret Jeune se fait automatiquement et gratuitement le 31 décembre de l’année du 25ème anniversaire du titulaire.
La somme de ce livret Jeune sera instantanément transférée sur le livret A ou vers un autre compte bancaire.

Le calcul des intérêts du Livret Jeune

 

Le taux d’intérêt annuel est libre selon chaque banque (varie de 2.25% à 4%) mais ne doit pas être inférieur à 2,25%.

Pour ce qui est du fonctionnement et du calcul des intérêts versés au 31 décembre de chaque année jusqu’à la clôture, il est le même que le livret A c’est à dire :

Le solde du compte X (le taux du livret A en vigueur / 24)

Par exemple, prenons un taux d’intérêts de 3.25% et un solde de 1 000 euros qui ne bouge pas au cours d’une année entière, ce qui donne :

  • 1 000 X 0.325 = 32.5euros d’intérêts.

Le Livret Épargne Populaire (LEP)

le-livret-epargne-populaire

Qu’est-ce que le LEP ?

 

Le Livret d’Épargne Populaire (LEP) a été créé en 1982 dans le but d’offrir aux personnes disposant de revenus modestes, un moyen de placement pour leurs économies afin qu’elles puissent maintenir leur pouvoir d’achat.

Le LEP à un taux d’intérêts nets d’impôts de 1.75% depuis le 1er aout 2013 avec pour plafond maximum 7 700 euros.

Qui peut ouvrir un LEP ?

 

Toute personne majeure dont le domicile fiscal est situé en France et du moment qu’elle soit non imposable ou que le montant de son impôt sur le revenu (2009) (avis d’imposition sur le revenu reçu en août-septembre 2010) ne dépasse pas les 769 euros, que ce soit une imposition personnelle ou commune.

Le montant de l’impôt sur le revenu qui est à retenir est celui calculé avant imputation des réductions, avoirs fiscaux et de divers crédits d’impôts.

Le plafond de 769 euros est susceptible de changer et même d’augmenter pour l’année prochaine, pourquoi ? Voyez par vous-même :

  • 722€ en 2007
  • 732€ en 2008
  • 754€ en 2009
  • 757€ en 2010

Il est possible d’ouvrir au maximum 2 LEP par foyer fiscal* (1 pour chacun des conjoints : 1 pour le mari + 1 pour la femme).
Il n’est donc pas possible de le faire pour un de ses enfants.

*Foyer fiscal : le total des ressources qui font l’objet d’une seule déclaration sur le revenu (ex : mari, femme et enfants à charge).

Fonctionnement du LEP

 

Les versements et les retraits sont libres et sans contrainte auprès de l’établissement bancaire où il a été ouvert. Et comme tout livret bancaire aucun de risque d’en perdre le capital puisqu’il est garanti par le Fonds de Garantie de dépôts bancaires.

L’ouverture du LEP

 

A priori, tous les établissements bancaires le propose. Alors pour ouvrir un LEP, il faut :

  • présenter l’original d’avis d’imposition sur le revenu de l’année précédente
  • que le montant d’imposition ne dépasse pas le plafond fixé actuellement par la loi
  • un dépôt initial de 30 euros

La fermeture du LEP

 

Le LEP reste ouvert aussi longtemps que l’on ne dépasse pas la limite d’imposition fixée par la loi. Chaque année, il faut fournir un justificatif de son avis d’imposition et ainsi montrer que l’on remplit toujours les conditions requises.

Si la personne cesse de remplir les conditions, elle doit demander à la banque la clôture de celui-ci au plus tard le 31 décembre de l’année après celle où elle a fourni son dernier avis d’imposition établissant son droit.

Le calcul des intérêts du LEP

 

Les intérêts sont exonérés d’impôts sur le revenu et de cotisations sociales et sont versés sur le livret le 31 décembre de chaque année. Le calcul des intérêts du LEP est basé sur le même principe que celui du livret A et du livret Jeune, c’est à dire par quinzaine.

Le Livret de Développement Durable (LDD)

le-livret-de-developpement-durable

Qu’est-ce que le LDD ?

 

Le LDD appelé anciennement le CODEVI (Compte pour le Développement Industriel) a été créé en 1983 afin d’abolir le monopole de distribution du livret A (création de ce livret voulue par les banques qui fut ensuite accordée par le gouvernement).

Le CODEVI a été créé principalement pour permettre aux banques de dégager suffisamment de ressources pour financer les petites et moyennes entreprises (PME).

Le CODEVI s’est transformé en LDD au 1er janvier 2007 avec un plafond fixé à 12 000€ (depuis le 1er octobre 2012) et un taux d’intérêts qui s’aligne sur celui du livret A : 1.25% au 1er août 2013. Les fonds collectés par ce livret servent également au financement de certains travaux en faveur de l’environnement.

Fonctionnement du LDD

 

Le LDD est un livret d’épargne flexible, non bloqué et à intérêts exonérés fiscalement. Les sommes déposés sur ce livret sont disponibles à tout moment. Les retraits et les versements sont libres mais avec un minimum de 15 euros par opération (selon certaines banques). Il faut toujours laisser un solde d’au moins de 15 euros.

Qui peut ouvrir un LDD ?

 

Toute personne physique dont le domicile fiscal est situé en France et qu’elle ne détienne aucun LDD dans un autre établissement. Le LDD est limité à un seul par contribuable ou à un seul pour chacun des époux (ou pacsés). Limitée au maximum à 2 LDD par foyer fiscal.

L’ouverture du LDD

 

Le LDD est disponible chez la majorité des établissements bancaires. Pour son ouverture, il doit faire l’objet d’une convention passée entre l’établissement et son client c’est-à-dire que le client doit déclarer sur l’honneur :

  • être domicilié fiscalement en France
  • ne détenir aucun autre LDD dans un autre établissement.
  • fixé un dépôt initial (varie selon la banque)

Chaque année et au plus tard au 31 mars, le titulaire du LDD doit être informé la banque par écrit de l’utilisation de ses fonds.

La fermeture du LDD

 

Le titulaire est libre de le fermer quand il le souhaite et la durée d’un LDD est illimitée.

Le calcul des intérêts du LDD

 

Taux d’intérêts qui à priori sera fixé à 1.75% au 01/02/2013 et toujours exonérés d’impôts, de prélèvements sociaux et crédités le 31 décembre de chaque année.
Ils sont calculés de la même manière que pour les 3 livrets cités précédemment.

Conclusion sur les livrets d’épargnes

 

Ce qui faut retenir :

  • tous ces livrets sont souples, soumis à très peu de contraintes et à aucun frais de gestion, ni d’ouverture et de fermeture.
  • chacun à un taux d’intérêts correct plus particulièrement le Livret Jeune et le LEP
  • les intérêts qu’ils génèrent sont exonérés d’impôts et soumis à aucune contribution sociale
  • l’ensemble des sommes déposées sont disponibles facilement, rapidement et sont garanties à hauteur de 100 000 euros par le Fond de Garantie des Dépôts.
Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Stéphane 24 novembre 2012 - 14 h 40 min

    Bonjour pour ce qui est du livret de développement durable (LDD), petite correction (ou peut oubli de mise à jour sur l’article), il n’est plus fixé à 6 000 euros. Son plafond est passé à 12 000 euros le 1er octobre 2012.
    Voilà :)

  2. Stéphane 24 novembre 2012 - 14 h 41 min

    Sinon très intéressant comme article, on y voit un peu plus clair sur ses différents livrets d’épargne. Merci.

  3. Sab 8 décembre 2012 - 15 h 57 min

    Merci beaucoup, votre article sur ces livrets bancaires est très intéressant.

  4. Stéphane 19 janvier 2013 - 16 h 59 min

    Après avoir monté le plafond du livret a pour pousser les gens à épargner sur ce livret, voici qu’il baisse son taux d’intérêts.

    Bref tout était encore prévu de leur part.

  5. livrets d'épargne 11 mars 2013 - 11 h 16 min

    Avec cet article sur les différents livrets d’épargne, on distingue déjà beaucoup mieux les avantages de chacun

  6. CID 6 juillet 2013 - 10 h 22 min

    Faut-être non imposable ou à hauteur d’un plafond déterminé par l’Etat pour ouvrir un livret LDD

  7. plusdebonsplans 6 juillet 2013 - 10 h 30 min

    Bonjour CID, que vous soyez imposable ou non, vous pouvez ouvrir un LDD.

    Toute à condition d’être majeure, domicilié fiscalement en France et ne pas déjà détenir un LDD.

    Le LDD se limite à un seul par contribuable.

  8. toto84 11 août 2013 - 17 h 21 min

    Bonjour et MERCI pour ce post, je commence à peine ma vie active, cela m’aide beaucoup!
    Juste une petite question, à l’heure actuel, quel est la banque ( j’exclue toute banque qui n’existe que en ligne, oui je préfère pouvoir m’adresser à une personne physique en cas de problème =)) qui propose le meilleur taux d’intérêt sur un livret jeune et un LEP.?
    ps: j’ai déjà effectué quelques recherches, mais je souhaite confronter mes résultats afin de ne pas me tromper. Merci d’avance.