SNCF : Quelles sont les régions où les TER ont le plus de retard ?

Alors que nous sommes nombreux à nous plaindre des retards réguliers des trains de la SNCF, certains coups de gueule des usagers sont plus légitimes que d’autres. En effet, la société de chemins de fer vient de publier de nouvelles statistiques et l’on constate que toutes les régions ne sont pas égales face aux retards et spécialement au manque de régularité des trains TER.

retards trains par region

Plus de retard au Sud et particulièrement en région PACA

Ce n’est, malheureusement pour les usagers du Sud de la France pas qu’un mythe, les TER sont effectivement plus souvent en retard dans le midi quand ils ne sont pas annulés en dernière minute. C’est en effet en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur que le taux de régularité est le plus bas avec 84,66%. De même, la région est la plus coutumière des annulations de trains avec un taux de 3,36%.

Selon la SNCF cette distinction s’expliquerait notamment et dans l’ordre d’importance par des soucis de matériel, des causes externes, des intempéries, des travaux sur les lignes et les grèves menées par le personnel.

De l’autre côté du classement, la Bretagne apparaît comme la région la plus agréable pour prendre le train avec un taux de régularité de 95,21%.

Des données stables au fil des années

Les uns s’en réjouiront les autres moins, pourtant il semblerait que les données de la SNCF soient plutôt régulières au fil des ans. Ainsi en moyenne sur le pays 91% des trains seraient à l’heure tandis que 2% seraient annulés. Il est pourtant possible de noter deux périodes qui se détachent nettement des autres.

Le mois de novembre est celui qui affiche le plus de retards de trains. Les conditions climatiques difficiles, le gel, les feuilles mortes et la pluie en seraient globalement à l’origine. Encore une fois c’est la région PACA qui apparaît comme la plus durement touchée.

Les annulations de TER semblent quant à elles plutôt se produire en mai et juin, même si là encore et spécialement pour la région PACA les intempéries de 2014 et 2016 sont à mentionner ainsi qu’une ligne fermée à la suite d’un incident routier en 2013.

La SNCF précisee également qu’elle n’est pas la seule à être en charge de la régularité des trains et qu’il existe autant de conventions de circulation que de région avec des « objectifs et des pénalités variables ».

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !