Smic : Le gouvernement toujours favorable à une hausse automatique de son montant

Les conclusions d’un rapport d’experts remis annuellement au gouvernement, secouent depuis quelques jours syndicats et salariés en France. Selon eux, il pourrait être temps de mettre fin à la revalorisation automatique du SMIC. Ainsi le salaire minimum français ne serait plus revu à la hausse chaque année en fonction de critères bien précis. Une hypothèse que réfute pour le moment le gouvernement.

hausse automatique smic

La revalorisation automatique du Smic maintenue

C’est un rapport remis une fois par an au gouvernement qui a mis le feu aux poudres cette année. Non content de recommander au chef de l’État de s’abstenir de tout « coup de pouce » sur le montant du Smic en 2018, celui-ci propose pour la première fois de mettre fin à la revalorisation automatique du salaire minimum.

Mais le ministère du Travail s’est rapidement chargé de faire oublier cette idée, c’est qu’en quelques jours seulement, elle avait pris le chemin de la polémique.

La revalorisation automatique du Smic ne devrait donc faire l’objet d’aucune modification. Pourtant, Muriel Pénicaud la ministre du Travail ne semble pas opposée à la mise en place d’une réflexion plus globale qui pourrait venir s’ajouter au travail en cours à propos de l’intéressement et de la participation.

Pas de coup de pouce en 2018

Le salaire de référence français sera donc bien ré-indexé en 2018 selon la formule consacrée de l’évolution constatée de l’inflation sur douze mois pour les 20% de ménages aux plus faibles revenus, et de la moitié de l’évolution annuelle du pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE).

Malgré cela, il semble tout à fait plausible que le gouvernement suive une nouvelle fois l’avis de son groupe d’experts en n’accordant pas de « coup de pouce » supplémentaire au Smic. Le dernier remonte en effet à 2012, juste après l’arrivée au pouvoir de François Hollande.

Au 1er janvier 2017 le Smic avait évolué de 0,93% pour atteindre 1480,27€ bruts par mois, soit 9,76€ de l’heure pour 1151,50€ nets mensuels.

Concernant 2018, les chiffres devraient être annoncées le 20 décembre 2017.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !