Sécurité routière : Des radars pourront désormais vous flasher dans les virages

Il va devenir encore un peu plus difficile de passer au travers des mailles du filet constitué par les radars automatiques présents sur les routes de France. Alors que jusqu’ici ils ne pouvaient vous flasher qu’en ligne droite, il sera désormais possible pour une partie d’entre eux grâce à l’ajout d’une nouvelle compétence technologique, de vous prendre en excès de vitesse et ce, même dans les virages.

radars dans les virages

Des radars dans les virages

Il en existe maintenant de toutes sortes. Les radars automatiques toujours plus perfectionnés sont presque tous autonomes, vous flashent dans les deux sens et vous flasheront prochainement également dans les virages.

Alors que la vitesse est régulièrement mise en cause dans les accidents pour les deux-roues comme pour les voitures, le ministère de l’Intérieur vient en effet d’annoncer l’installation de radars autonomes dans les virages les plus dangereux comme c’est le cas par exemple sur certaines routes sinueuses de montagne.

Selon les chiffres de la Sécurité Routière, 497 automobilistes et 160 motards ont trouvés la mort en 2016 dans un virage.

Une nouvelle technologie en cours de déploiement

Jusque-là impossible, le contrôle de la vitesse dans les virages est aujourd’hui permis grâce à une nouvelle technologie dont sont déjà équipés 248 radars en cours de déploiement en France. Simples à utiliser et alimentés par batterie, ceux-ci pourront être déplacés à volonté dès que le besoin se fera sentir mais continueront à être signalés par un panneau avertisseur.

Bien que l’objectif premier de ces appareils soit comme toujours la réduction de la vitesse et par ricochet du nombre d’accidents, de blessés et de décès, les usagers de la route à l’instar de différentes associations de conducteurs, y voient déjà une raison supplémentaire de mettre la main au portefeuille.

Quoi qu’il en soit, le réglage de ces nouveaux dispositifs sera minutieux à tel point que la Sécurité routière indique déjà que « tout changement d’orientation du cinémomètre et de son dispositif de prise de vues, après la mise en service, entraîne automatiquement l’arrêt des mesures ».

À terme, selon le journal Le Point, d’autres types de radars pourraient être homologués afin d’être en mesure de contrôler d’autres infractions à l’image de l’usage du téléphone portable au volant ou d’une circulation en milieu de chaussée.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !