Que risquent les propriétaires des chats non-identifiés ?

Dans le but de lutter contre les abandons et de mieux protéger nos compagnons à quatre pattes, le gouvernement envisage de mettre en place des sanctions pour les propriétaires de chats non-identifiés. En effet, s’il est obligatoire de faire identifier son animal de compagnie après l’avoir adopté, certains particuliers ne prennent pas la peine de faire la démarche : que vont-ils risquer après la mise en application des nouvelles pénalités ?

Une amende de 135 € pour les chats non identifiés

Une amende pour les chats non identifiés

Chaque année, le constat est toujours le même : dans toutes les villes comme à la campagne, on retrouve des chats abandonnés par centaines. Afin de mieux protéger les animaux et de sensibiliser les Français aux enjeux liés à leur adoption, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a annoncé de nouvelles mesures au micro de RMC.

Interviewé par Jean-Jacques Bourdin ce jour, il a souhaité sanctionner dès le 1er semestre 2020 les propriétaires de chats non-identifiés. Jusqu’ici, s’il était obligatoire depuis 2012 de procéder à l’identification de son chat après l’adoption (par puce ou tatouage, selon les préférences de chacun), beaucoup de personnes ne respectaient pas la règle… D’après les données du ministère de l’Agriculture, près d’un chat sur deux ne serait pas identifié sur le territoire, ce qui représente plus de 7 millions d’animaux en tout.

Cependant, cette infraction va être passible d’une amende de 135 €, comme c’est déjà le cas pour les chiens. C’est plus cher que l’identification, qui coûte par exemple 70 € dans la clinique vétérinaire d’une professionnelle interviewée par BFM TV, le Dr Isabelle Pasquet.

D’après ce vétérinaire, les particuliers ne sont pas assez sensibilisés à cette méthode permettant pourtant de retrouver beaucoup plus facilement un animal perdu. Même quand on habite en ville, un chat passe vite par la fenêtre pour s’enfuir… Et le retrouver devient très difficile quand il n’est pas identifié, car quelqu’un qui retrouve l’animal errant ne pourra pas se rapprocher de son propriétaire.

Pour rappel, vous pouvez faire identifier votre chat chez n’importe quel vétérinaire, il s’agit d’un acte que l’on ne fait qu’une fois. Le prix varie en fonction de la méthode utilisée (la puce sera généralement plus chère que le tatouage). Enfin, il faut savoir qu’il est important d’actualiser les coordonnées du propriétaire si vous déménagez ou si vous changez de numéro de téléphone.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !