Gaz : Son prix va augmenter pour la troisième fois en trois mois

Au mois de Septembre, une nouvelle hausse des tarifs réglementés du gaz se profile. Avec une moyenne de 0.4% celle-ci n’est pas vraiment très importante, mais sera toutefois à reporter sur votre prochaine facture.

hausse tarifs gaz

Trois hausses entre Juillet et Septembre 2016

C’est donc la troisième fois que les tarifs réglementés du gaz repartiront à la hausse cet été. Après une augmentation de 0.4% en Juillet puis de 2% en Août, ce sont à nouveau 0.4% qui viendront s’ajouter à la prochaine facture des quelques 6 millions de consommateurs à être concernés.

La raison principale évoquée par le régulateur de l’énergie est une hausse de l’indice du gaz sur les marchés aux Pays-Bas et en France. En effet, Engie (ex-GDF) comprend dans son prix de facturation, les coûts d’approvisionnement, lesquels peuvent être révisés de façon mensuelle.

Si la dernière hausse avant cette série remonte à Septembre 2015, celle-ci s’applique à hauteur de 0.1% pour les foyers qui utilisent le gaz uniquement pour cuisiner, 0.4% pour ceux qui l’utilisent afin de se chauffer et 0.2% pour les abonnés au double usage.

Une augmentation à relativiser

Bien que la nouvelle d’une révision de tarif à la hausse ne fasse jamais plaisir, il faut tout de même relativiser cette annonce puisque, malgré ces augmentations souvent inférieures à un point, les tarifs réglementés du gaz ont baissé en moyenne de près de 17% depuis le début de l’année 2015.

De plus, depuis 2007 et l’ouverture du marché à la concurrence pour les particuliers, les Français ne sont plus obligés de subir ces variations de prix et peuvent choisir une offre concurrentielle d’énergie à prix fixe.

Alors que la précarité énergétique touche chaque année et spécialement l’hiver de plus en plus de familles en France, et que les tarifs d’électricité s’appètent à subir une importante réévaluation, la moindre petite augmentation peut avoir des conséquences sur le budget et le confort des foyers français les plus fragiles.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !