Automobile : Le crédit souvent moins cher que la location longue durée

Même si vous n’avez pas changé de voiture récemment, vous avez sans doute entendu parler de la récente formule de location avec option d’achat (LOA) qui séduit de plus en plus de clients chez les concessionnaires.

Le principe est simple et offre la possibilité de repartir avec la voiture de ses rêves pour un budget mensuel assez réduit. Mais à long terme la LOA reste t-elle toujours aussi intéressante comparée à la souscription d’un crédit classique ?

acheter une voiture a credit est moins cher que la location

La location longue durée, une option intéressante pour le budget mensuel

C’est un fait, depuis son apparition la location d’automobiles avec option d’achat à fait de nombreux heureux. Concrètement, ce type de financement permet aux clients de repartir avec une berline de type Passat pour un budget mensuel de l’ordre de 630€ bien en dessous des 1 100€ réclamés par un crédit.

En clair, cette option représente si l’on en croit les concessionnaires, un bon de +63% de financements rien que sur l’année écoulée.

Pourtant, selon les comparatifs établis sur le site capital.fr, la location avec option d’achat ne serait pas toujours la meilleure solution, il semble même que son coût soit plus élevé de 10% à 50% selon les cas et surtout si le modèle choisi est haut de gamme.

comparatif location et credit auto

crédits : Sp / Capital

En effet, alors que la LOA est intéressante si l’on ne prend en compte que la mensualité payée par l’acheteur, un certain nombre d’options s’y ajoutent au fil des mois et font rapidement grimper la note jusqu’à ce que celle-ci finisse par être réellement élevée.

Ces options qui font grimper la facture

C’est notamment le cas pour les forfaits d’entretien annuels dont le coût à 5 ans dépasse souvent le montant des frais nécessaires à engager, et qui sont généralement plus élevés dans le cadre d’une location longue durée.

L’assurance perte financière, obligatoire et utilisée cas de vol ou d’accident pour compléter l’indemnisation versée face à la valeur estimée par le concessionnaire n’existe pas lors de la souscription d’un crédit classique et représente là encore plusieurs centaines d’euros à débourser en supplément.

Il faut également prendre en compte le surcoût kilométrique imputé aux conducteurs au delà d’un forfait compris entre 40 000 km et 75 000 km répartis sur toute la durée de location. Une fois dépassé, une indemnité de 4 à 5 centimes s’ajoute à chaque kilomètre parcouru.

N’oublions pas que si la durée moyenne d’une LOA est de 3 ans au bout desquels le client change de véhicule, 20 à 30% d’entre eux choisissent de le garder. La encore, une marge est appliquée par le vendeur sur la valeur de revente. Enfin, si le véhicule est rendu avec un ou plusieurs défauts, ce sont autant de frais dont le conducteur aura à s’acquitter en supplément.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !