Gaspillage alimentaire : Les rayons libre service des supermarchés pourraient disparaitre

Attention si vous appréciez de pouvoir faire tranquillement votre choix au rayon fruits et légumes de votre supermarché habituel, de même si vous aimer pouvoir sentir et toucher les aliments avant de les choisir, il se pourrait bien que ce petit privilège vous soit prochainement retiré. Afin de lutter contre le fléau du gaspillage alimentaire l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie recommande la disparition pure et simple des rayons frais.

plus de rayon libre service frais pour eviter le gaspillage alimentaire

Réduire le gaspillage à hauteur de 300 000 tonnes par an

Saviez-vous que pour cent kilos de fruits et légumes mis en vente dans un supermarché cinq en moyenne finissent à la poubelle ? De la même façon les Français jettent à peu près 20 kilos de denrées alimentaires par an et par personne, ce qui cumulé donne les chiffres mirobolant du gaspillage alimentaire.

Pour enrayer ces pertes, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) accompagnée de dix grandes surfaces volontaires parmi lesquelles Carrefour, Intermarché, Système U, Leclerc et Auchan a choisi de mettre en place une expérimentation visant à supprimer les rayons frais des grands magasins.

Il en ressort que certaines décisions pourraient permettre l’économie de 300 000 tonnes d’aliments par an sur les quelques 1.4 million de tonnes de produits jetés chaque année uniquement par la grande distribution. De la même façon 700 millions d’euros pourraient eux aussi être épargnés.

En effet, sans libre service les fruits et légumes sont moins manipulés et donc moins abîmés, aussi la chaîne de froid est mieux respectée. Ainsi alors qu’il est rare actuellement de les croiser, les vendeurs fruits et légumes pourraient à nouveau trouver des emplois. Ces derniers s’occuperaient du service client tout en limitant le gaspillage alimentaire et les pertes financières qui se montent à 400 000€ par an et par grande surface.

On se souvient également que les grandes surfaces s’étaient engagées à donner plus de leurs invendus aux associations, mais toutes ces mesures sont-elles suffisantes ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !