Explosion des fraudes aux allocations familiales en 2015

Les fraudes aux allocations familiales ont toujours existé mais des chiffres récemment dévoilés montrent qu’elles sont en nette augmentation en 2015. La principale explication à cette hausse ne serait toutefois pas complexe à trouver puisque les contrôles ont été beaucoup plus nombreux l’an passé.

Les fraudes à la CAF toujours plus nombreuses

Des contrôles intensifs qui mettent en lumière l’importance des fraudes à la CAF

Alors que le service VACAF va permettre à de nombreux allocataires de partir en vacances à des prix préférentiels, voilà que quelques chiffres viennent ternir l’action des Caisses d’Allocations Familiales.

En effet, si 70 milliards d’euros ont été distribués aux allocataires en 2015, ce sont également près de 40 000 fraudes à la CAF qui ont été identifiées par les services compétents. Au total, ce sont 247,8 millions d’euros qui auraient été touchés de façon indue par des foyers français.

Eh oui, il existe bien des moyens pour percevoir délibérément une aide financière de la CAF et les fraudeurs ne se privent pas pour y avoir recours : fausses déclarations, dissimulation de données, faux et usage de faux ou encore oubli de changement de situation.

En 2015, ces fraudes ont bondi de 21,6% ce qui peut être inquiétant à première vue. Seulement voilà, cette hausse pourrait tout bonnement s’expliquer par le renforcement des contrôles.

Après plusieurs années de laisser-aller, la CAF a effectivement davantage collaboré avec les équipes de Pôle Emploi mais aussi avec celles de la Direction Générale des Finances ce qui a permis de découvrir plus de fraudes que par le passé.

De même, des contrôles à domicile ont été effectués par quelques 166 000 professionnels sur tout le territoire français. Le travail sur le terrain de ces experts a payé puisque ce sont 225 millions d’euros perçus à tort, frauduleusement ou non, qui ont été détectés.

Des rappels de droit ont également été identifiés et ont conduit au versement de près de 60 millions d’euros à des allocataires jusque-là privés de leur dû.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !