Croissants et viennoiseries : Ce qui risque de faire augmenter les prix

Et s’il devenait de plus en plus difficile dans les mois à venir de se procurer du beurre ou des aliments fabriqués à partir de celui-ci ? En effet, devant l’envolée des cours de cette matière première ces douze derniers mois, certains secteurs de l’agro-alimentaire commencent à se poser des questions. D’aucun s’apprêteraient même à augmenter le prix de leur production, ce qui pourrait être le cas des artisans boulangers et de leurs croissants.

augmentation prix croissants

Envolée des prix du beurre

La Fédération des Entreprises de Boulangerie (FEB) décrit dans un communiqué « une crise majeure sur fond de risque de pénurie ». Il s’agit en réalité de la plus forte hausse des cours du beurre jamais enregistrée et puisque selon les professionnels, elle devrait se poursuivre dans les prochains mois, certains secteurs commencent à s’inquiéter.

Sur l’année écoulée le kilo de beurre a plus que doublé pour atteindre le tarif proprement inédit de 5,37€ le kilo alors qu’il se trouvait encore largement en dessous de 3€ le kilo quelques mois en arrière.

Ainsi, les artisans boulangers tirent la sonnette d’alarme et évoquent à la fois la possibilité d’une pénurie d’ici à la fin de l’année, mais également l’effondrement de leurs marges (qui pourrait conduire à une hausse des prix) et potentiellement, l’arrêt de certaines chaîne de production.

En toute logique, les produits transformés pour lesquels l’utilisation du beurre est primordiale comme les croissants, tartes et autres viennoiseries, devraient prochainement voir leurs étiquettes modifiées et afficher des prix plus élevés.

Et c’est une nouvelle fois le client, qui au bout du compte, va devoir payer plus pour des produits de consommation courante et entre autres, rajouter quelques centimes au moment de payer les croissants du dimanche ou du goûter.

Mais les professionnels s’inquiètent également d’un risque de pénurie d’ici au six prochains mois. Une situation qui pourrait être grave, puisque la filière boulangère représente à elle seule 38 000 emplois en France et pas moins de 8,5 milliards d’euros de chiffre d’affaire annuel.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. angefabie80 13 juin 2017 - 10 h 41 min

    perso je n ai pas vu d augmentation au contraire il est tjrs en promotion