Courses alimentaires : Quelles évolutions pour le prix moyen du panier ?

Nous sommes nombreux à avoir l’impression que faire les courses en supermarché est de plus en plus cher. Pourtant, selon plusieurs observatoires la majeure partie des prix serait restée stable et même en baisse en 2015. Ainsi, l’évolution du prix des courses alimentaires selon les produits et les rayons nous permet d’en apprendre un peu plus sur le prix moyen du caddie.

evolution prix des courses en france

Le prix moyen des courses alimentaires en légère hausse en 2015

Difficile de dire que le prix des courses n’a pas augmenté ces dernières années. Pourtant, selon les graphiques publiés par le journal Le Figaro dans sa rubrique « Les clefs de la conso », les prix d’un certain nombre de denrées alimentaires sont restés stables entre 2014 et 2015 si bien que le coût du panier moyen n’a que peu évolué cette année là alors qu’il n’a cessé de grimper depuis 2004..

Ainsi si l’on observe l’évolution des prix selon quatre grands rayons alimentaires que sont l’épicerie, les fruits et légumes, les produits laitiers sans oublier les viandes et poissons on s’aperçoit que les habitudes d’achats font varier les prix et pas tous dans le même sens.

Pâtes, pain baguette et petits pots bébé sont restés stables

On constate d’abord que plusieurs produits de grande consommation conservent des étiquettes plutôt stables à l’image de la baguette de pain, des petits pots pour bébé, l’eau minérale ou encore des pâtes supérieures sur la base d’un paquet de 500 grammes. Même constat pour les yaourts natures (4 pots – 500 grammes) pour lesquels une baisse s’est même amorcée entre 2014 et 2015.

Huile d’olive, café et camembert en baisse

L’année 2015 a vu une nette baisse notamment pour l’huile d’olive vierge extra 1L qui passe de 6,10€ à 5,28€ entre 2014 et 2015, ou encore le camembert dont le prix n’a cessé de diminuer depuis 2008. Au rayon épicerie, le café après avoir flambé entre 2010 et 2012 retrouve un tarif plus raisonnable en 2015.

On peut également noter le ralentissement régulier du coût des haricots verts extra-fins en boite de 460 grammes dont le prix diminue depuis 2004, il s’agit d’ailleurs du seul produit issu du rayon frais dans ce cas.

Poissons, fruits et légumes en hausse

Malgré tout, quelques produits et pas des moindres résistent à cette tendance en augmentant de façon plus ou moins forte. C’est le cas par exemple de la viande et du poisson qui constituent toujours un point noir sur la facture. Le bœuf et le porc sont les plus concernés, mais le jambon supérieur et le filet de cabillaud 500 grammes ne sont pas épargnés. Le thon au naturel en boite de 160 grammes augmente lui aussi mais de façon plus douce.

À côté de cela, les fruits et légumes poursuivent presque tous une hausse relativement importante pour le portefeuille des Français. Si les prix avaient marqués le pas en 2014, ils sont clairement repartis à la hausse en 2015. Ainsi le kg de tomates est passé de 2,80€ à 2,97€, le kg de courgettes de 2,04€ à 2,51€ ou encore le kilo de poires de 2,57 à 2,75€.

On sait d’ailleurs que cette hausse s’est poursuivie durant l’hiver 2016 – 2017 riche en intempéries et durant lequel les prix des produits frais ont atteint des sommets.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !