Courses moins chères : Les supermarchés plus compétitifs sur les prix ?

Depuis 2006, l’association Familles Rurales établit le prix du panier de courses moyen selon le coût de 35 articles du quotidien hors produits frais. Alors que celui-ci est resté stable entre 2015 et 2016 avec un peu moins de 140€ il semble selon les résultats de l’étude, que les supermarchés offrent aujourd’hui à leurs clients des prix plus intéressants que les hypermarchés.

ou et comment faire ses courses moins cher

Les supermarchés moins chers sur le panier de la ménagère ?

Avec un coût moyen passé de 135,59 à 136€ entre 2015 et 2016, il est raisonnable de dire que le panier de courses moyen réalisé par la ménagère est resté stable ces deux dernières années.

Calculé en fonction de 35 articles de grande consommation comme la lessive, le lait, les œufs, les jus de fruits, les boissons chaudes, les produits laitiers, les petits-déjeuners, les produits pour bébés, les produits surgelés ou encore les packs d’eau et les aliments pour animaux, il donne une idée assez précise de l’évolution des prix concernant les produits incontournables du quotidien.

Toutefois, l’observatoire de l’association a pu relever de grandes différences selon l’endroit où était réalisé ce panier de courses et les articles (gammes, marques) qui le composaient. Ainsi en fonction des produits choisis, son montant passe t-il de 97,59€ à plus de 180€ selon que les premiers prix ou les marques nationales sont privilégiés par le client.

Les articles du rayon entretien tels que la lessive sont d’ailleurs ceux qui marquent le plus grand écart de prix, presque du simple au triple selon la marque.

Où faire ses courses pour payer moins cher ?

Si les marques influent directement sur le prix des produits, le distributeur est lui aussi en partie responsable des différences constatées. Ainsi il semble que les prix en supermarché (grandes surfaces entre 400 et 2 500 m2) n’aient que peu évolués sur les dix dernières années, offrant ainsi aux consommateurs des dépenses régulières et peu d’augmentations.

Au contraire, les hypermarchés ont eu tendance à répercuter les hausses notamment des marques nationales comme de leurs marques distributeurs conduisant ainsi à un caddie moyen plus élevé. Une surprise cependant, bien que globalement plus chers en ce qui concerne les 35 articles cités par l’association, les hypermarchés restent plus compétitifs en ce qui concerne les articles premier prix et ce même en comparaison avec les enseignes de hard-discount.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !