Black Friday : Une journée supplémentaire de rabais exceptionnels au printemps ?

Prochainement la durée des soldes qui font de moins en moins recette auprès des Français, devrait être abaissée de six à quatre semaines partout dans l’hexagone. Mais au-delà de ce changement presque institutionnel, le gouvernement souhaiterait instaurer une seconde journée similaire en tous points à celle du Black Friday. Cet événement à la française pourrait avoir lieu à chaque printemps.

black friday français

Un second Black Friday à la française

Alors que depuis plusieurs années les soldes s’essoufflent et peinent à encore vraiment réunir les Français, le gouvernement d’Emmanuel Macron vient d’annoncer son intention d’en faire passer la durée de six semaines actuellement, à quatre semaines en 2019.

Également, il se pourrait qu’un second Black Friday soit mis en place.

Cette journée nationale de rabais exceptionnels se tiendrait alors chaque année au printemps entre la fin des soldes d’hiver au mois de février, et le début des soldes d’été au mois de juin.

Concernant le Black Friday organisé chaque année au mois de novembre, les commerçants de l’hexagone ont annoncé en 2017 un chiffre d’affaire doublé par rapport à 2016.

Ainsi nul doute que ces derniers devraient plébisciter le concept même s’il on ne sait pas encore si les ventes à pertes seront autorisées à cette occasion.

À l’inverse les consommateurs seront-ils prêts une nouvelle fois à casser leur tirelire ?

Des soldes plus ponctuels pour de meilleures recettes ?

De nombreuses études s’accordent à le dire, les Français font de moins en moins les soldes. Trop longs, ils ont fini par lasser une partie des clients. De plus ils sont désormais perdus entre les ventes privées et les autres journées de remises et de ventes exceptionnelles organisées tout au long de l’année.

Enfin, même si la vente à perte est ce jour-là autorisée les réductions ne sont pas pour autant forcément plus intéressantes.

Pour l’exemple, l’année dernière d’après un sondage Toluna pour LSA, la proportion de Français qui se déclaraient prêts à faire les soldes d’été était en recul de 4,4 points par rapport à 2016. Soit un peu plus de 2 millions de clients en moins.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Alex 13 janvier 2018 - 19 h 06 min

    Pourquoi je ne peux pas mettre de commentaires ?

  2. Alex 13 janvier 2018 - 19 h 07 min

    Comme par hasard !