APL : La baisse de 5€ priverait 50 000 personnes de leur allocation

Par une méthode de comptabilisation incluse dans un arrêté datant de 1978, près de 50 000 actuels bénéficiaires d’une allocation logement au montant compris entre 15 et 19€ pourraient se voir privés d’aide. En effet, si le gouvernement choisissait effectivement de procéder à une diminution de 5€ sur chaque versement, ceux-ci perdraient la totalité de leurs droits.

baisse allocations logement

Pas de versement en dessous de 15€ d’allocation logement

Actuellement en France et selon les derniers chiffres révélés par la Caisse nationale des allocations familiales, 48 396 personnes perçoivent au titre de l’allocation logement un montant compris entre 15 et 19€ chaque mois.

Or, si l’on se réfère à l’article 11 de l’arrêté publié le 3 juillet 1978 relatif au calcul de l’aide personnalisée au logement, il n’est procédé à aucun versement dès lors que le montant attribué est inférieur à la somme de 15€. Pour les près de 50 000 allocataires concernés, il ne s’agirait donc pas d’une diminution de leur versement mais bien d’une perte totale estimée entre 180 et 228€ chaque année, si toutefois le gouvernement appliquait son projet de réforme concernant les aides au logement.

Alors que l’impact pour ces familles serait considérable, le gain ainsi réalisé par le gouvernement le serait à priori bien moins.

Avec un objectif affiché par le gouvernement de 140 millions d’euros d’économies grâce à cette réforme, l’arrêt du versement effectué à ces 50 000 personnes représenterait environ 11 millions d’euros sur un coût total il faut le rappeler, de 18 milliards d’euros par an au titre des différentes aides au logement.

D’un autre côté, le premier Ministre vient d’annoncer la suppression de près de 185 millions d’euros de crédits alloués notamment à la construction de logements sociaux pour l’année 2017. D’après l’Union sociale pour l’habitat ce sont de fait, environ 12 000 logements sociaux qui ne seront finalement pas mis en chantier.

On est alors en droit de se demander vers quelle politique économique et sociale le gouvernement d’Emmanuel Macron tente de se diriger.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. jolapub 1 août 2017 - 16 h 39 min

    Mince, si ça passe je ne vais pas pouvoir m’acheter la prochaine xbox.