Des stations-service, épinglées pour non-respect du tarif affiché sur le site du gouvernement

Suite à une enquête de la DGCCRF, des centaines de stations-service ne respectent pas l’obligation quotidien d’affichage des tarifs en ligne. Concrètement, il y a des incohérences entre le prix sur Internet et le prix à la pompe. Au total, des centaines d’avertissements et quelques injonctions opérés cette année, selon le Ministère de l’économie.

Des centaines de stations-service épinglées pour la répression des fraudes DGCCRF

Nombreuses incohérences entre le prix en ligne et le prix à la pompe

Une enquête, menée auprès de 20 % du parc français (soit 1 934 stations-service), par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), révèle de nombreuses anomalies !

En France, les stations-service ont l’obligation d’afficher quotidiennement leurs tarifs en ligne : « tout exploitant distribuant plus de 500 mètres cubes de carburants par an est tenu d’informer les consommateurs sur les prix pratiqués via la plateforme gouvernementale www.prix-carburants.gouv.fr », rappelle le Ministère de l’économie.

Or, on assiste à des incohérences entre le prix affiché sur Internet et celui des pompes. Or, de nombreux consommateurs utilisent cette plateforme pour repérer là où les carburants sont les moins chers. En 2018, ils étaient 8 millions à le consulter, soit +34 % par rapport à l’année passée.

Soyez donc attentif aux prix pratiqués : il y a donc des différences dans des centaines de stations-services ! cette année, les contrôles ont donné lieu à « 332 avertissements et 34 injonctions pour des défauts ou des erreurs de saisies des prix ».

Source : Capital

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !