Retraite : combien de trimestres pour la percevoir à taux plein ?

En matière de retraite, l’information la plus connue concerne l’âge légal de départ, fixé à 62 ans. Si cette information s’applique pour tous les travailleurs, cela ne signifie pas qu’ils pourront percevoir leur pension à taux plein dès ce moment. En effet, il faut aussi avoir cumulé suffisamment de trimestres dans l’optique de cesser son activité professionnelle et d’avoir droit à l’intégralité de sa retraite. Voici les principales informations à connaître pour effectuer vos calculs.

Combien de trimestres pour avoir sa retraite à taux plein ?

Plusieurs types de trimestres pour comptabiliser ses droits à la retraite

Par définition, un trimestre est une période de trois mois consécutifs. Mais cela se complique légèrement lorsque l’on s’intéresse au sujet de la retraite, comme l’explique le site Capital. Ainsi, pour savoir quand vous aurez droit à la totalité de votre rente, il faut commencer par distinguer les trois formes de trimestres : cotisé, validé et assimilé.

Quelles différences entre trimestre cotisé, trimestre validé et trimestre assimilé ?

Pour commencer, le trimestre cotisé concerne une période de trois mois pendant laquelle vous avez travaillé (qu’il s’agisse ou non d’un emploi salarié). En tant que travailleur déclaré, une partie de votre rémunération a été reversée à la caisse de retraite de base et à la complémentaire – d’où la notion de cotisation.

Contre toute attente, un trimestre cotisé n’est pas forcément un trimestre validé. Depuis le 1er janvier 2014, il faut pour obtenir cette validation travailler pendant un minimum d’heures. Concrètement, un trimestre de retraite validé équivaut à trois mois pendant lesquels vous avez gagné au moins 1 504,50 €.

En parallèle, vous pouvez avoir un trimestre non cotisé validé, et c’est ici que l’on parle de trimestre assimilé. C’est le cas dans certaines périodes bien spécifiques comme le chômage, le congé maternité / paternité, l’arrêt maladie, le service militaire, les formations professionnelles et quelques situations plus rares comme l’expatriation ou la détention préventive.

Combien de trimestres pour une retraite complète ?

Afin d’obtenir votre retraite à taux plein, il ne suffit pas d’atteindre l’âge légal de départ : vous devez aussi avoir validé suffisamment de trimestres. Devant l’allongement de l’espérance de vie, on a tendance à demander de plus en plus de trimestres aux travailleurs : il faut aujourd’hui avoir travaillé 43 ans, soit 172 trimestres, pour une retraite pleine.

Depuis 2010, nous sommes dans une période de transition : tous les trois ans, la période de cotisation se rallonge d’un trimestre. Aujourd’hui, il faut attendre 67 ans pour obtenir une retraite à taux plein (contre 65 auparavant) pour les personnes nées à partir de 1955. Il reste tout à fait possible de cesser son activité dès 62 ans, à condition d’accepter de percevoir une retraite inférieure, calculée selon le nombre de trimestres manquants.

À titre d’information, si les personnes nées entre 1961 et 1963 doivent cumuler 168 trimestres pour partir à la retraite, il en faut 169 pour celles nées entre 1964 et 1966, 170 pour les 1967-1969, 171 pour les 1970-1972 et 172 pour les personnes nées après 1973.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !