Prêt étudiant : Un financement garanti par l’État

Lorsque qu’un élève souhaite poursuivre de longues études il lui est parfois nécessaire d’avoir recours à un prêt bancaire pour s’assurer du paiement de frais divers. Parce qu’il n’est pas toujours simple d’obtenir de l’argent par les demandes classiques adressées aux banques, un prêt garanti par l’État a été mis en place pour une somme pouvant aller jusqu’à 15 000€ remboursables sous dix ans maximum.

pret etudiant garanti etat

Un prêt étudiant propose jusqu’à 15 000€ garantis par l’État

Parce que vous ne pouvez pas prétendre à une bourse étudiante ou parce que celle-ci n’est pas suffisante, savez-vous qu’il existe un prêt bancaire garanti par l’État et réservé aux étudiants qui souhaitent poursuivre leur apprentissage ?

Il s’agit d’un crédit à la consommation classique auquel s’ajouteront au fil des mois des intérêts à rembourser en plus de la somme de départ. La principale différence est qu’il n’est sujet à aucune condition de ressources et ne nécessite pas de caution parentale.

1. Sous quelles conditions ?

Vous souhaitez contracter un prêt garanti par l’État ? Pour cela il vous est nécessaire de remplir un certain nombre de conditions comme le fait d’être étudiant inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur en France pour préparer un diplôme de l’enseignement supérieur (université, école de commerce, école d’ingénieur, BTS …), d’avoir moins de 28 ans et d’être de nationalité française ou ressortissant de l’Union européenne.

Adressez-vous ensuite à une banque signataire d’un accord Bpifrance (banque publique d’investissement) comme la Société générale, les Banques populaires, les Caisses d’épargne, le Crédit mutuel et le CIC. C’est en effet cet organisme qui se portera caution en cas de besoin.

2. Pour quel montant ?

S’il n’est pas nécessaire d’être au préalable client de la banque à laquelle vous choisirez de vous adresser, notez que pour un prêt d’un montant maximum de 15 000€ vous serez lié pour une durée de remboursement comprise entre deux et dix ans.

3. Comme s’effectue le remboursement ?

Bien que la totalité du prêt, que représentent la somme due ajoutée de ses intérêts, puisse être remboursée à la fin de la scolarité il est possible d’anticiper l’acquittement des intérêts ainsi que d’éventuelles primes d’assurance.

À noter enfin que l’établissement bancaire dispose toujours d’un droit de refus s’il estime que, malgré la caution de l’État, l’étudiant qui sollicite le prêt ne sera pas en mesure de le rembourser.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !