Paiement sans contact : bientôt des plafonds plus élevés ?

L’épidémie de Covid-19 engendre des conséquences qui vont bien au-delà du domaine sanitaire ou de l’économie. Parmi elles, on enregistre une hausse importante des paiements sans contact. En effet, beaucoup de commerçants déconseillent le paiement en espèces pour éviter la transmission des bactéries. Les consommateurs, quant à eux, préfèrent éviter de taper leur code confidentiel sur un terminal potentiellement infecté. Interrogées à ce sujet, les banques affirment être prêtes à remonter les plafonds pour que cette méthode soit encore plus facilement utilisée.

Bientôt des plafonds relevés pour le paiement sans contact ?

Après le passage de 20 à 30 €, bientôt un nouveau plafond à 50 € ?

Il y a quelques années, en octobre 2017, on a déjà relevé une première fois le plafond des paiements sans contact. Il était initialement fixé à 20 €, et il est passé à 30 €. Mais face à l’augmentation des paiements par carte et sans contact, l’Autorité bancaire européenne recommande de relever à nouveau le plafond.

Sur Europe 1, on précise que la décision devrait être prise d’ici la fin de la semaine prochaine par les banques. Celles-ci semblent valider le passage à un plafond de 50 € au lieu de 30 € auparavant.

Dès aujourd’hui, les banques commencent des tests, pour s’assurer qu’une telle évolution est faisable d’un point de vue technique. En effet, la première élévation du plafond de 20 à 30 € en 2017 avait engendré plusieurs soucis.

Entre la mise à jour des terminaux de paiements et celle des cartes bancaires, ce changement doit être bien anticipé pour que les consommateurs en profitent réellement, et ne rencontrent pas de dysfonctionnements au moment de payer.

Une fois la décision prise, les experts parlent de faire le basculement en un mois. Cela pourrait donc aller très vite pour les utilisateurs de cartes bancaires. Avec la crise sanitaire actuelle, on a remarqué une baisse des retraits d’espèces de plus de 50 % et un boom du paiement sans contact. Cette réalité motive naturellement les banques à chercher des solutions adaptées pour satisfaire les consommateurs.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !