Lessive en capsules : Certaines dosettes pourraient être dangereruses

Selon les derniers tests en laboratoire menés par les équipes de l’UFC-Que Choisir, certaines capsules contenant de la lessive liquide seraient trop faciles à percer et présenteraient donc un risque d’accident notamment vis-à-vis des plus jeunes enfants. Ainsi, l’association de consommateurs a rapidement saisi la Répression des fraudes afin de demander le retrait des produits incriminés.

danger des lessives en capsules

Des capsules de lessive trop fragiles

Très pratiques et simples à utiliser, les capsules de lessive liquide se glissent dans la machine à laver sans risquer d’en mettre partout comme avec les lessives en poudre ou de tout salir en utilisant de la lessive liquide aux traces collantes. On note d’ailleurs un accroissement de leurs ventes de plus de 5% en 2016.

Si vous les utilisez, vous vous êtes d’ailleurs peut-être déjà demandé comment ces capsules étaient faites pour être à la fois assez résistantes à la prise en main mais également assez fines pour se dissoudre une fois le programme lancé.

L’UFC-Que Choisir s’est également posé la question au travers d’une enquête sur la fiabilité des capsules de lessive liquide avant de s’apercevoir que toutes ne présentent pas les mêmes garanties. De quoi avoir envie de faire soi-même sa lessive maison.

Alors que plusieurs tests notamment de résistance, ont été organisés, les capsules Leader Price ont à chaque fois fait preuve de faiblesse avec d’abord sept ruptures sur vingt-quatre, puis onze sur vingt-quatre face à des pressions inférieures à 300 Newton.

Il est important de rappeler ici que pour la sécurité des utilisateurs, la loi impose depuis 2014 aux fabricants de proposer des produits résistants à de telles pressions afin d’éviter tout contact avec la peau.

Des risques d’accident

À cette époque en effet, des centres antipoison avaient alertés les pouvoirs publics quant à la multiplication d’accidents (brûlures, irritations, vomissements, nausées, ou problèmes respiratoires) impliquant de jeunes enfants attirés par les formes arrondies et les couleurs vives des capsules de lessive. En cinq ans, le nombre d’incidents était passé de 500 en 2009 à presque 5 000 en 2014.

C’est pourquoi l’UFC a demandé le retrait et le rappel des capsules concernées avant de saisir la DGCCRF. La chaîne de hard discount indique d’ailleurs avoir retiré les capsules de lessive de la vente par précaution, mais précise toutefois que les tests nécessaires avaient été réalisés en amont.

À noter également la présence de certaines mentions trompeuses concernant par exemple les lessives « peaux sensibles » ou « sensitive ».

Là encore plusieurs produits contiendraient des composants « préoccupants » pour la santé et même allergènes ou allergisants. Sont par exemple citées les lessives Ariel Sensitive et Tandil savon de Marseille vendue chez Aldi, ainsi que la lessive en capsules Skip Sensitive.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !