Histovec, une plateforme pour connaître l’historique du véhicule d’occasion que l’on souhaite acheter

Puisqu’il n’est jamais simple pour un particulier d’acheter une voiture d’occasion, le Ministère de l’Intérieur a décidé de lancer une toute nouvelle plateforme sur Internet, baptisée Histovec. Entièrement gratuite et ouverte à tous, elle permettra à chacun d’identifier toutes les caractéristiques du véhicule en question et d’avoir plus facilement la certitude d’effectuer une bonne affaire. Zoom sur ce site web et sur ce qu’il va changer concrètement sur le marché du véhicule d’occasion.

Histovec, une nouvelle plateforme pour identifier l’historique d’un véhicule de seconde main qu’on souhaite acheter

Un outil pour lutter contre les irrégularités dans les ventes

Selon les informations du journal en ligne Le Figaro Particulier, en 2016, près de 50 % des voitures vendues d’occasion manifestaient des « irrégularités ». Soucieux de simplifier la vente en toute confiance et en toute légalité, le ministère de l’Intérieur a ouvert le site Histovec.

Ce site a été pensé aussi bien pour les vendeurs que pour les acheteurs, tous types de véhicules confondus (voitures, deux-roues motorisés, poids lourds). Dès lors que le vendeur ouvre l’accès aux données, l’acquéreur potentiel peut y accéder gratuitement et se décider plus sereinement.

Bien évidemment, toutes les informations seront sûres et vérifiées : date de mise en circulation, changements de propriétaire, sinistres avec procédure VRC (véhicule à réparation contrôlée par un expert en automobile). Par exemple, cela vous permettra de vous assurer qu’un propriétaire dit vrai quand il vous vend une « seconde main ».

Vous pourrez également trouver toutes les caractéristiques techniques comme la couleur, la puissance et les informations administratives telles que la situation (pour éviter la vente de véhicules volés, notamment).

Plus tard, le ministère de l’Intérieur prévoit d’agrandir sa base de données avec d’autres caractéristiques, à l’image des informations sur le contrôle technique.

Pour qu’un véhicule intègre Histovec, il faut que le propriétaire fasse la démarche : il utilise sa plaque d’immatriculation et les données de sa carte grise pour enregistrer sa voiture. Il fournit parallèlement un certificat de non-gage, qui sera de toute manière obligatoire pour la vente.

Attention, Histovec ne pourra pas traiter les véhicules immatriculés avant 2009, date à laquelle tout le système a été changé. Les personnes concernées par ce cas pourront appeler un numéro spécial, dont la mise en service n’est pas encore d’actualité.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !