Hausse des taxes du carburant : leur calendrier et les conséquences sur les prix

Ces prochaines années, les consommateurs doivent s’attendre à une hausse du prix des carburants. En effet, l’État prévoit d’augmenter les taxes, ce qui aura logiquement un impact sur les coûts à la pompe. Dans quelle mesure cette disposition va-t-elle toucher le portefeuille des automobilistes ? Qui seront les plus lourdement pénalisés ? Entre la hausse des cours du pétrole et l’ajout de taxes par le ministère de la transition écologique, le coût moyen d’un plein pourrait augmenter significativement.

Jusqu’en 2022, l’essence et le diesel vont augmenter tous les ans

+ 6,5 centimes pour le diesel et + 2,9 centimes pour l’essence en 2019

Tous les français cherchent régulièrement les alternatives pour faire le plein à moindre coût, et pour cause : les tarifs des carburants ne cessent de flamber. En un an, le prix du diesel a augmenté de 21 % : il se situe aujourd’hui autour de 1,45 € par litre. Le SP95, quant à lui, a augmenté de 15 % et il se place aux alentours de 1,54 € par litre.

Ces informations délivrées par le ministère de la Transition écologique s’accompagnent d’une mauvaise nouvelle pour les automobilistes : en raison de la hausse des cours du pétrole et de celle de la taxe carbone, le coût d’un plein va poursuivre sa croissance ces prochaines années.

En effet, cette taxe carbone va venir alourdir le coût de toutes les ressources générant des gaz à effet de serre. En ce sens, les conséquences seront naturellement visibles sur un plein de carburant, mais aussi sur l’usage du gaz ou le prix du fioul.

En parallèle, si le diesel est fiscalement plus attrayant que l’essence aujourd’hui, ce ne sera plus le cas à terme, car l’écart va diminuer tout au long du quinquennat d’Emmanuel Macron. Toutes ces augmentations contribueront également à une hausse de la TVA sur les carburants, ce qui ne fera que gonfler davantage les prix.

Pour 2019, on s’attend à une hausse de 6,5 centimes par litre de diesel et 2,9 centimes par litre d’essence, d’après les prévisions de l’Union française des industries pétrolières (Ufip). D’autres hausses, approximativement du même ordre, viendront peser sur le budget des Français en 2020 et 2021, avant une dernière augmentation de 3,3 centimes (diesel) et 2,9 centimes (essence) en 2022.

En 2022, on peut s’attendre à ce que le litre de diesel coûte 1,68 €, contre 1,66 € pour l’essence. Le fossé entre les deux alternatives va progressivement se remplir, et il ne sera pas moins cher de faire le plein avec du gazole.

D’autres facteurs pourront avoir des conséquences sur les prix à la pompe, à l’image du cours du pétrole, de l’évolution des rapports entre l’euro et le dollar, mais aussi de la marge que les distributeurs s’accordent.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !