Engie offre l’abonnement électricité aux plus modestes pendant 2 mois

Face à l’épidémie du coronavirus, les gestes solidaires se multiplient pour aider les Français. Comme les trésoreries – professionnelles, mais aussi personnelles – sont malmenées par la crise, Engie a décidé de prendre à sa charge l’abonnement des plus modestes pendant 2 mois : 600 000 clients concernés par cette mesure exceptionnelle.

Engie soulage les plus modestes en prenant en charge 2 mois d’abonnement.

Des gestes solidaires en France

Depuis le début de cette crise sanitaire, l’Etat a pris un certain nombre de mesures exceptionnelles : il garantit les prêts des banques à hauteur de 300 milliards d’euros, il prend en charge le chômage partiel. Naturellement, Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des comptes publics en appelle à chacun pour réaliser des gestes solidaires…

C’est ainsi que les assureurs ont alimenté le fonds de solidarité à hauteur de 200 millions d’euros, certains ont choisi de produire ou donner leurs équipements de protection. Un Angevin a même proposé une ardoise inversée : donner un chèque à un restaurateur pour l’aider à repartir quand il le pourra, et consommer ce crédit dans une période plus apaisée…

Bruno le Maire a invité les grandes entreprises à renoncer au versement des dividendes : l’AFEP a plutôt proposé une réduction de 20%…

Engie offre le mois d’avril et de mai aux plus modestes

Engie a choisi, quant à elle, de prendre en charge l’abonnement en électricité des foyers les plus modestes pour le mois d’avril et de mai : ainsi, les clients seront remboursés en mai de l’abonnement d’avril et en juin, de celui de mai.

Concrètement, cette aide s’adresse à ceux qui ont bénéficié d’un chèque énergie ou d’une aide du Fonds de solidarité logement – soit 600 000 clients, pour un coût de 12 millions d’euros.

Parallèlement, Engie propose des facilités de paiement sur 6 mois pour les professionnels avec un report de la première échéance jusqu’à la fin de la crise du covid-19.

Enfin, grâce à un dispositif sécurité, les techniciens continuent de dépanner les installations : à ce jour, 35 000 interventions ont pu être faites !

Source : Ouest France

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !