EDF : de nouvelles augmentations à prévoir dès 2016

Alors que l’électricité a toujours coûté beaucoup moins chère en France que chez ses voisins européens, cette exception pourrait prochainement disparaître. En effet, le prix de l’électricité devrait continuer d’augmenter afin qu’EDF puisse faire face au vieillissement du parc nucléaire français.

parc nucléaire

Electricité : des tarifs à la hausse justifiés par le vieillissement du parc nucléaire

 

Alors que la facture d’électricité a augmenté de 2,5% en août 2015 au grand dam des consommateurs français, le président d’EDF, Jean Bernard Lévy, a annoncé hier que de nouvelles augmentations étaient à attendre dès 2016 puis durant les années suivantes.

En effet, il semble révolu le temps où existait une véritable exception française en matière de prix de l’électricité. Si les consommateurs français ont un temps profité d’une électricité 30% moins chère que leurs voisins européens, le rattrapage est en marche.

Jean Bernard Lévy a tenu à s’en expliquer et c’est tout simplement le vieillissement du parc nucléaire français qui en est la cause. Eh oui, comme l’a expliqué le dirigeant, EDF va devoir investir près de 50 milliards d’euros au cours des 10 prochaines années pour l’entretien de son parc.

Usant d’une comparaison avec l’entretien d’un véhicule, celui-ci a rappelé que la maintenance coûtait d’autant plus chère que son âge était important. Aussi, des augmentations « acceptables » et donc progressives des factures d’électricité sont à attendre chaque année, 2,5% semblant le taux retenu par le fournisseur d’électricité.

En parallèle, le PDG d’EDF a fait part de sa volonté de repousser la fermeture de deux réacteurs de la centrale de Fessenheim à la fin de l’année 2018, soit au moment où l’EPR de Flamanville commencera à produire. Mais François Hollande et son gouvernement souhaiteraient une fermeture dès 2016…

Le nucléaire n’a pas donc fini d’être au cœur des préoccupations…

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !