Compteur Linky : bientôt la possibilité de refuser son installation ?

Progressivement déployé dans nos habitations, le compteur Linky continue de déclencher les foudres des consommateurs. Considéré comme trop coûteux, ce dispositif intelligent est généralement mal compris par les particuliers, qui s’opposent fréquemment à sa mise en place. Face à tous ces obstacles, le Sénat étudie une modification de loi, pour que ceux qui le souhaitent puissent refuser l’installation du compteur Linky chez eux.

Bientôt, les consommateurs pourront-ils refuser l’installation du compteur Linky ?

La liberté individuelle, un argument pour s’opposer à Linky ?

Florence Lassarade, sénatrice de la Gironde, réagit aux nombreuses initiatives de consommateurs fermement contre l’installation d’un compteur Linky chez eux : certains ont signé la pétition UFC-Que Choisir, tandis que des communes comme Marmande ou Bayonne ont expressément demandé que les habitants qui ne veulent pas du compteur Linky puissent être écoutés par Enedis.

Ce mercredi, le Sénat examine donc deux amendements de la sénatrice girondine, mis en place dans le cadre de l’examen du projet de loi sur le règlement général de la protection des données personnelles. Concrètement, Florence Lassarade demande à ce que l’on ajoute une mention dans le Code de l’énergie, pour que chacun soit libre d’accepter — ou de refuser — la pose d’un compteur Linky.

Son argument principal repose sur la protection des données personnelles. En effet, un compteur Linky peut analyser tous vos comportements dans les moindres détails, identifier précisément vos habitudes énergétiques. Or, chaque famille est libre de cultiver sa vie privée, et de garder confidentielles ces données relevant des habitudes du foyer.

De plus, il faut savoir qu’un compteur Linky coûte de l’argent. Le prix, pose comprise, est de 130 €. Cette somme va naturellement se répercuter, à un moment ou à un autre, sur la facture d’électricité : un autre point sensible du côté des particuliers, à l’heure où de nombreux Français souffrent encore de précarité énergétique.

Il est important de noter qu’il y a quelques semaines, la cour des Comptes avait déjà mis le doigt sur plusieurs inconvénients propres à ces nouveaux compteurs. Leur prix figurait en tête de liste, alors même que d’autres contraintes techniques ont été soulignées.

On observe déjà quelques avancées sur cette thématique : à Bayonne, suite à la lettre du Maire faisant écho au refus de 401 habitants d’installer un compteur Linky chez eux, Enedis décline son offre et se plie aux exigences de ses clients peu enthousiastes à l’idée de changer de compteur.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !