Chèque énergie 2019 : quel montant, à quelle date et comment en bénéficier ?

Depuis janvier 2018, le chèque énergie (d’abord testé dans quelques départements français) s’est élargi à tout le territoire. Il est versé aux familles dont les revenus sont jugés modestes, pour les aider à payer les factures de chauffage et d’électricité. Cette année, le gouvernement prévoit d’élargir encore le dispositif, pour que davantage de personnes accèdent à cette aide. Comment savoir si vous faites partie des 5,8 millions de bénéficiaires ? Explications.

Montant, date et bénéficiaires du chèque énergie

Un montant plus élevé et plus de bénéficiaires : le chèque énergie se développe

Si l’augmentation de son montant a été annoncée l’an dernier, le chèque énergie va aussi concerner plus de familles, selon les annonces du Premier Ministre Édouard Philippe. Alors même que l’on dénombrait quelque 3,6 millions de bénéficiaires en 2018, ils seront 5,8 millions en 2019.

Puisque le chèque énergie a été modifié, un décret a été publié le 27 décembre 2018 à ce sujet. Tous les détails du dispositif figurent dans l’article R124-1 (et les suivants) du code de l’énergie, qu’il s’agisse du montant (revu à la hausse), des modalités de versement ou des plafonds de ressources.

Les nouveautés du chèque énergie

Auparavant, pour lutter contre la précarité énergétique, on avait mis en place des tarifs sociaux de l’énergie, pour le gaz et l’électricité. Jugés compliqués et difficiles d’accès, ils ont été remplacés par le chèque énergie. Plus flexible, ce dispositif permet de régler davantage de dépenses énergétiques, notamment si l’on se chauffe au bois ou au fioul. De plus, il faut savoir que ce montant peut être utilisé pour financer une partie d’un chantier de rénovation énergétique (isolation des combles, remplacement des ouvertures, etc.).

Comment recevoir le chèque énergie ?

Les bénéficiaires du chèque énergie n’ont toujours aucune démarche à faire pour le recevoir. En effet, c’est l’Administration fiscale qui se base sur les déclarations de revenus pour identifier les foyers éligibles. Elle communique l’information à l’Agence de services de paiement, qui se charge ensuite de faire parvenir aux familles le fameux chèque, qui est un mode de règlement nominatif.

Qui peut toucher le chèque énergie ?

Initialement, le chèque énergie a été pensé pour aider les ménages victimes de précarité énergétique, ceux qui consacrent plus de 10 % de leur budget à leurs factures de chauffage, eau et électricité. Mais pour simplifier les choses, le gouvernement a fixé des plafonds de revenus : le revenu fiscal de référence doit être inférieur à 10 700 € pour une unité de consommation (une personne seule).

Concrètement, dans un foyer fiscal, il faut savoir qu’une personne seule est une unité de consommation. Une deuxième personne (dans un couple) représente une demi unité de consommation et chaque personne supplémentaire représente 0,3 unité. Ainsi, un couple avec un enfant représente une unité de 1,8 (1 + 0,5 + 0,3). Son revenu fiscal de référence doit être inférieur à 1,8 x 10 700 (soit 19 260 €) pour prétendre au chèque énergie.

Chèque énergie 2019 : montant et date d’envoi

La prochaine campagne d’émission de chèques énergie pour 2019 aura lieu à partir de la fin du mois de mars et durera tout au long du mois d’avril. Le montant du chèque variera en fonction des revenus de chaque foyer, de 48 à 227 €.

En moyenne, le montant du chèque énergie était de 150 € – il passe à 200 € en 2019, ce qui représente une hausse de 50 €.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !