Le baume à lèvres serait dangereux pour la santé ?

Selon une enquête réalisée par l’UFC-Que Choisir, les baumes à lèvres représenteraient un risque pour la santé. Ce produit utilisé quotidiennement par des millions de personnes pourrait, en effet, se présenter comme un perturbateur endocrinien — ou encore contenir des huiles minérales cancérogènes. Plusieurs marques très connues ont été pointées du doigt — et la liste des composantes de quelque 1 000 références a été révélée.

L’UFC-Que Choisir attire l’attention sur 10 baumes à lèvres potentiellement dangereux

10 produits vivement déconseillés par l’UFC-Que Choisir

Sur une vingtaine de produits testés par l’UFC-Que Choisir, 50 % des références sont pointées du doigt, parce qu’elles recèlent des substances potentiellement dangereuses pour l’organisme.

Les composantes concernées sont considérées comme des perturbateurs endocriniens ou, dans certains cas, on a aussi identifié des huiles minérales cancérogènes.

Contre toute attente, les marques concernées par cette étude ne se placent pas forcément dans le bas de gamme ou le discount, bien au contraire : on trouve Avène, La Roche-Posay ou même Uriage.

Finalement, sur 21 baumes à lèvres passés au peigne fin, 10 sont sur la sellette, parce qu’ils contiennent des éléments susceptibles d’être nocifs pour le corps humain.

Fabienne Maleysson, journaliste de l’UFC-Que Choisir, affirme que des résidus cancérogènes ont été trouvés, alors même que d’autres sont toxiques. L’inquiétude est renforcée quand on sait que ces résidus ont tendance à s’accumuler dans le foie et les ganglions lymphatiques.

Toutefois, il faut garder une certaine distance avec ces études puisque, aujourd’hui encore, on ne connaît pas les effets réels de ces substances retrouvées dans un produit comme le baume à lèvres, utilisé en petites quantités.

Malgré tout, chez certaines personnes, on a trouvé jusqu’à 5 grammes de ces composantes indésirables dans l’organisme, ce qui n’est naturellement pas souhaitable.

En outre, sur le panel de 21 produits testés, 3 contiennent du BHT. Il s’agit d’un conservateur qui, lui aussi, est assimilé aux perturbateurs endocriniens. Sa dangerosité reste relative mais sa présence implique une certaine prudence.

D’une façon générale, tout le monde est exposé aux perturbateurs endocriniens et à des produits nocifs, au travers de l’alimentation, des cosmétiques ou encore des produits d’entretien.

Mais le baume à lèvres est un produit utilisé souvent et absorbé rapidement, ce qui peut soulever l’inquiétude de certains consommateurs.

Les 10 produits problématiques, selon l’UFC-Que Choisir, sont les suivants :

  • Macadamia d’Yves Rocher
  • Trésors de miel et baume à lèvres nourrissant de Garnier Ultra Doux
  • Original classiccare de Labello
  • Classic moisturising lip balm de Carmex
  • Nultric, soin transformation des lèvres desséchées de La Roche-Posay
  • Homéostick, baume à lèvres au calendula de Boiron
  • Cold cream, stick à lèvres nourrissant d’Avène
  • Nutrition, soin pour lèvres desséchées de Le Petit Marseillais
  • Stick lèvres hydratant d’Aptonia
  • Stick lèvres hydratant d’Uriage
Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !