Automobile : Bosch compte sauver les voitures diesel avec une technologie inédite

Depuis quelques années, l’avenir du diesel semblait tout tracé : il devrait progressivement disparaître au profit de voitures moins polluantes, roulant à l’essence dans un premier temps, puis hybrides et même totalement électriques. Mais contre toute attente, Bosch annonce vouloir booster les ventes de diesel. L’équipementier automobile développe une technologie qui réduirait les émissions d’oxydes d’azote, à un niveau 10 fois plus bas que les normes prévues en 2020. De quoi changer totalement la donne…

Bosch relancera-t-il le marché du diesel dans l’automobile ?

Des rejets inférieurs aux seuils maximaux de la norme de 2020

Dans les esprits, le diesel est presque mort et enterré : pour beaucoup de personnes, on se demande surtout s’il faut vendre sa voiture dès maintenant, parce que très vite, plus personne ne voudra de diesel. Le premier équipementier automobile au monde, Bosch, n’en a pourtant pas fini avec ce moteur, et compte bien le réimplanter solidement sur le marché.

Pour cela, il vient de communiquer autour d’une nouvelle technologie, qui permettrait de respecter les exigences de la norme entrant en vigueur en 2020, et même de les surpasser ! En effet, avec ce dispositif, les émissions d’oxydes d’azote (NOx) des véhicules diesel seraient 10 fois inférieures au seuil maximal autorisé.

Cette annonce ne découle pas de tests laboratoire sur un produit en plein développement, mais sur une innovation qui a fait ses preuves en situation de conduite réelle. Elle permet de rejeter 40 mg de NOx par kilomètre, alors même que le seuil maximal est de 168 mg/km.

Toutefois, il faut savoir que le NOx n’est pas la seule substance problématique. Les moteurs diesel rejettent aussi du dioxyde de carbone. Encore une fois, le niveau de CO² des moteurs va chuter grâce au système : les diesels équipés rejetteront 15 % de CO² de moins que les moteurs essence.

Pour aller plus loin, Bosch affirme que le coût du système est faible, puisqu’il repose simplement sur une organisation optimisée du moteur et une intégration plus intelligente de pièces qui existent déjà en série.

Il est trop tôt, aujourd’hui, pour savoir si cette annonce va avoir des conséquences sur le marché du diesel. Mais si les affirmations se confirment et si le système se développe, les ventes de voitures diesel pourraient repartir à la hausse, pour dépasser à nouveau les voitures essence.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !