Prix du timbre : une hausse plus importante que prévu en 2018

Alors qu’une très légère hausse du prix du timbre était annoncée pour 2018, celle-ci devrait être finalement plus conséquente que prévu. Il faut dire que la Poste fait face à un net recul de son activité de distribution de courriers et qu’elle essaie donc, comme elle le peut, de faire rentrer l’argent dans les caisses. Une chose est en tout cas certaine, l’heure du timbre à 0,60 € (en 2011) est désormais très loin : les prix ont flambé en l’espace de quelques années !

Vers un énorme bond du prix du timbre en 2018 ?

Une augmentation de 5 % du prix du timbre en 2018 ?

Alors que de nombreux particuliers pestent déjà quant au prix du timbre rouge fixé à 0,85 € depuis le 1er janvier 2017, voilà qu’une autre augmentation, plus importante que celle initialement prévue, est à attendre pour 2018.

En effet, il était convenu que la Poste augmente en 2018 le prix du timbre de 1,5 %. Seulement voilà, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a changé la donne il y a quelques jours en prenant en toute discrétion une décision importante.

L’Arcep a effectivement donné la possibilité à la Poste d’augmenter le prix du timbre de 5 % en 2018 dérogeant ainsi à l’autorisation initiale qui consistait en des hausses annuelles de 3,5 % en plus de l’inflation sur la période allant de 2015 à 2018, une enveloppe quasiment dépensée à ce jour.

Cette décision bien que surprenante reste toutefois légale puisque l’Arcep a profité de l’adoption d’une nouvelle règle de comptabilité réglementaire autorisant à effacer cette enveloppe pour fixer une hausse de prix supérieure.

Pour la Poste, tout cela arrive en tout cas à point nommé puisqu’elle rencontre de plus en plus de difficultés à tenir ses marges, la faute à une baisse importante de son activité courrier (-6 % en volume de courrier traité par rapport à 2016). La hausse du prix du timbre va donc permettre de réduire quelque peu les pertes.

Reste que les Français vont eux devoir mettre la main au porte-monnaie pour acheter des timbres dont le prix tend inexorablement vers la barre très symbolique de 1 €.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !