Gaz : une hausse des tarifs prévue dès le 1er août

Les Français abonnés aux tarifs réglementés du gaz ont pu avoir la bonne surprise de voir les prix diminuer au 1er juillet 2020… Mais cette satisfaction aura été de courte durée, puisque les coûts repartent à la hausse dès le 1er août, avec une progression de 1,3 %. Cette hausse a été préconisée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour lisser l’augmentation qui pourrait survenir à la fin de l’année, après la baisse historique liée à la crise du Coronavirus.

Les tarifs réglementés du gaz augmentent au 1er août

Des tarifs susceptibles d’augmenter jusqu’en février 2021

Le Gouvernement a mis en place un lissage de l’augmentation des TRV (tarifs réglementés de vente) du gaz pour éviter un rebond trop spontané qui pourrait pénaliser lourdement le pouvoir d’achat des ménages français.

Après la chute des tarifs associée à la crise du Coronavirus partout dans le monde, on craint une hausse importante cet hiver, avec le rebond des cours prévu en bourse. La CRE préconise donc une hausse régulière des tarifs au fil des mois pour éviter d’imposer d’un coup une élévation trop importante des tarifs de vente.

Dans les détails, il faut savoir que cette augmentation de 1,3 % est comme toujours une moyenne. En réalité, elle sera de seulement 0,3 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, 0,7 % pour ceux qui cumulent eau chaude et cuisson et 1,4 % pour ceux qui sollicitent cette énergie afin de se chauffer.

Dans le même mouvement, la CRE tient à rappeler que depuis janvier 2019, les tarifs réglementés de vente sont en baisse constante, ils enregistrent une chute globale de 24,5 % sur une période de moins de deux ans.

Pour finir, si les tarifs réglementés sont encore appliqués par Engie, ils sont amenés à disparaître dans le cadre de la loi Énergie et Climat de novembre 2019. À l’horizon 2023, ce tarif fixé par les pouvoirs publics va disparaître parce qu’il est considéré comme contraire au droit européen. Les consommateurs qui sont encore abonnés à ces tarifs réglementés devront basculer sur une offre de marché avant cette échéance.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Moha 28 juillet 2020 - 21 h 04 min

    Une fois ça baisse et une fois ça augmente c’est les montagnes russes ce gouvernement !!