Ventilateur : comment bien le choisir avant la canicule ?

Vous l’avez très certainement déjà ressenti ces derniers jours : le mercure grimpe… et ce n’est que le début ! En effet, Météo France annonce partout sur le territoire une semaine caniculaire, avec même des pics de température particulièrement rares pour un mois de juin. Si vous n’en avez pas encore, vous allez sans aucun doute acheter un ventilateur pour rester un peu au frais. Mais sur quels critères vous baser pour bien le choisir ? Voici quelques conseils utiles à suivre !

Les critères pour bien choisir un ventilateur

Quelques caractéristiques à comparer avant d’acheter un ventilateur

Dans les hypermarchés comme dans les magasins orientés électroménager, ils sont partout et bien mis en évidence (le plus souvent dès l’entrée) : les ventilateurs sont arrivés avec la hausse des températures, et ils pourraient même être en rupture assez vite dans certains points de vente…

À la fin de cette semaine, on devrait dépasser les 40° dans certaines villes, notamment dans le Centre et l’Est du pays : s’ils n’en ont pas encore, les habitants de ces régions vont sans aucun doute se procurer un nouveau ventilateur.

D’ailleurs, l’engouement a bien commencé, car plusieurs vendeurs notent des hausses importantes des ventes : les consommateurs anticipent la canicule, et s’équipent avant que le choix ne vienne à manquer dans les rayons. Pour rappel, l’an dernier, pendant la période la plus chaude d’août 2018, certains points de vente s’étaient retrouvés en rupture… Ici, ils ont préféré anticiper et stocker en conséquence, ce qui devrait éviter les pénuries.

Mais face à tous ces modèles dont les prix varient de façon importante, comment prendre sa décision ? Ces quelques conseils délivrés par le journal RTL devraient vous aider à faire votre achat en connaissance de cause.

La taille de la pièce d’accueil

Plus la pièce dans laquelle vous souhaitez installer un ventilateur est grande, plus vous aurez besoin d’un débit d’air important, ce qui coûtera plus cher. Cela reste malgré tout indispensable si vous aspirez à un minimum de confort partout et pour toutes les personnes situées dans l’espace ventilé. Sinon, vous pouvez opter pour plusieurs ventilateurs de moindre envergure.

La consommation électrique

On n’y pense pas toujours, mais un ventilateur consomme de l’électricité. Même si l’impact sur la facture annuelle n’est pas aussi important que celui du chauffage, on privilégie toujours les modèles les moins énergivores, et donc les plus respectueux de la planète et de votre budget.

L’usage du ventilateur

Pour une seule personne, un petit ventilateur sur socle à poser sur le bureau suffit. En revanche, dans une grande pièce, on favorise les modèles sur pied, qui peuvent éventuellement tourner sur eux-mêmes et distribuer de l’air à plusieurs personnes en même temps. Enfin, la colonne s’adapte idéalement aux chambres, grâce à sa diffusion homogène de l’air et à son bruit réduit. D’ailleurs, pour un usage en travaillant ou en dormant, veillez à ce que le niveau sonore ne dépasse pas 40 dB.

Le côté high-tech

Les modèles de ventilateurs les moins chers vous coûtent moins de 20 €, les plus sophistiqués dépassent allègrement les 100 €. À vous de voir si vous avez besoin de quelque chose de vraiment « high-tech » (les ventilateurs sans pales, par exemple) !

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !