Le Big Mac, plus cher les jours de match Euro 2016 au Stade de France

Si les marques rivalisent d’ingéniosité pour faire parler d’elles autour de l’événement footballistique de l’année, Mc Do tire cette fois mal son épingle du jeu : Ronald profiterait des soirs de match de l’Euro 2016 au Stade de France pour augmenter le prix de son Big Mac. Oh !!

Big Mac, plus cher avec l'Euro 2016 à Saint Denis

Alors que les hôtels à proximité des stades dans lesquels se déroule l’Euro 2016 profitent bien de l’événement pour rehausser leur tarif, cette stratégie commerciale fait des émules auprès des restaurants McDo de Saint-Denis.

Traditionnellement, le burger est vendu 4,15 € mais les soirs de rencontres, il passe à 5,5 €, soit une augmentation de 25 % ! Franchisé, et totalement libre de fixer ses prix, le gérant du restaurant ne cache pas sa volonté de faire des profits sur le dos des supporters de foot.

Heureusement, si le réseau Mc Do en France compte 80 % de franchisés, ils n’ont pas tous changer leur tarif.  A l’image de celui qui se situe à proximité du vélodrome de Marseille, qui commercialise toujours son burger à 4,55 €, comme d’habitude, ayant trop peur de perdre ses fidèles clients.

Et parallèlement, la marque organise des jeux concours intéressants autour de l’Euro 2016 avec des milliers de cadeaux à gagner… De quoi redorer un peu son blason…

En dehors de «  l’effet Euro 2016 », le Big Mac le plus cher est vendu à 4,70 €, très logiquement sur les Champs-Élysées de Paris alors que le moins cher est à 3,70 € en Haute-Savoie (à Etrambières). Mais doit-on se plaindre lorsque l’on sait que les Suisses le consomment à 6,44 dollars (5,82 €) en temps normal ?

Et vous, que pensez-vous de cette hausse liée à l’Euro 2016 : vous comprenez ces gérants ou au contraire, vous déplorez leur démarche ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Philippe 29 juin 2016 - 16 h 39 min

    Comme d’habitude tous les évènements qui pourraient faire vivre êtres humains dans la joie et la convivialité, sont pourris par l’appât du gain. C’est pour ça que je ne participe plus à rien et que je ne vais même plus voter dans le cadre d’une société de consommation trop corrompue.