Redevance télé : Vers un système universel et une facturation pour tous ?

La France n’en finit plus de son débat autour de la redevance télé. Réformera, réformera pas, les avis sont variés mais tous en viennent à une même conclusion, celle que les modes de consommation des contenus ont évolués. Selon Mathieu Gallet l’actuel président de Radio France, il serait même bon de s’acheminer vers une redevance universelle payée par chaque contribuable et non plus uniquement par ceux qui déclarent posséder un téléviseur.

redevance tele universelle

Une redevance télé automatique pour tous les Français ?

Le 15 novembre prochain sonnera peut-être le glas de la redevance télé telle que nous la connaissons, et des exonérations qui l’accompagnent. Les directions de France Télévisions, Radio France, de l’INA, de TV5 Monde et de France Média Monde, viennent en effet de se voir chargées par le gouvernement d’une réflexion autour du prochain projet de réforme de la contribution à l’audiovisuel public.

Dans ce domaine le PDG de Radio France semble déjà avoir une idée plutôt précise de la direction à adopter. Il faudrait notamment mettre en place une redevance télé automatique et universelle dont tous les foyers français s’acquitteraient sans exception et ce qu’ils possèdent une télé ou non. Il serait également question d’une meilleure prise en compte de la diversité des contenus vidéos, écrits et audio.

L’idée d’un média global

Selon lui, il serait aujourd’hui primordial pour les acteurs concernés d’envisager un média global et non plus la seule télévision comme cible de la redevance. S’il est vrai qu’aujourd’hui l’information est partout, faut-il pour autant faire payer chaque foyer fiscal comme c’est déjà le cas en Allemagne où l’on s’acquittait l’année dernière d’un montant de 215€ ?

En complément, deux fonds d’aide à la transition numérique et à la transformation des organisations pourraient également être créés afin de diriger efficacement la transition.

Ainsi alors que l’exécutif s’interroge depuis plusieurs mois déjà à propos d’une possible inclusion des ordinateurs, smartphones et tablettes dans la redevance, cette proposition qui n’entrerait pas en vigueur avant 2019 au plus tôt, pourrait mettre tout le monde d’accord. Sauf à n’en pas douter, les contribuables.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !