Des chèques vacances tourisme distribués aux Français les plus modestes

L’annonce a été faite ce matin par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères au micro de RTL. L’État et les régions vont financer des chèques vacances tourisme pour cet été. Ils seront distribués aux Français les plus modestes et en priorité à ceux qui ont été en première ligne pour faire face à la crise du Covid-19. D’autres dispositions sont déjà prises pour aider le secteur du tourisme à redémarrer, dans un contexte où beaucoup préfèrent encore éviter de réserver leurs vacances par peur de devoir tout annuler.

Des chèques vacances pour les Français modestes

Priorité aux Français en première et deuxième ligne face à l’épidémie de Covid-19

L’objectif de ces chèques vacances tourisme est, selon Jean-Baptiste Lemoyne, de permettre aux Français qui ne partent pas en vacances de passer un été plus agréable. Le dispositif sera financé par l’État ainsi que les régions.

Ils seront offerts avant tout aux personnes pour qui le confinement a été particulièrement difficile. C’est le cas des familles modestes qui ont parfois rencontré des difficultés pour faire les courses et gérer tous les repas des enfants qui n’allaient plus à la cantine par exemple.

Les personnes qui étaient « en première ou seconde ligne pendant l’épidémie » devraient recevoir les chèques vacances, selon les informations relayées par Le Figaro. De plus, on apprend que les chèques vacances dont la date est arrivée à expiration pendant le confinement resteront valables pendant un ou deux mois de plus.

Au cours de la semaine prochaine, le Gouvernement précise qu’un rendez-vous est prévu avec les professionnels du camping pour trouver des accords sur les conditions d’ouverture ainsi que le calendrier envisageable. Dans les établissements concernés, beaucoup ont anticipé la reprise en mettant déjà en place des protocoles sanitaires plus ou moins stricts.

Au sujet des vacances, beaucoup se demandent encore s’il sera possible de partir à l’étranger cet été. Impossible de répondre à cette question, même si les Français sont incités à privilégier les destinations proches de leur domicile. L’État précise qu’il espère une réouverture partielle des frontières mi-juin, avant une levée générale qui pourrait se produire plus tard.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !