jalerte.arcep.fr : Signalez vos problèmes de connexion internet et mobile à l’Arcep

Voilà un site internet dont le but est clairement de bousculer les opérateurs internet et mobile en France. L’Arcep vient en effet de mettre en ligne une plateforme grâce à laquelle chacun va pouvoir signaler les dysfonctionnements liés à sa connexion internet ou de téléphonie mobile. L’autorité de régulation des communications électroniques espère ainsi inciter les acteurs de ce marché à faire preuve d’une meilleure qualité de service.

site arcep connexion internet et mobile

Signaler les interruptions de connexion internet et mobile en quelques clics avec le site jalerte.arcep.fr

Depuis plusieurs semaines votre connexion internet rencontre des problèmes et s’interrompt de façon aléatoire ? Impossible ces dernières heures d’avoir accès à votre réseau mobile ? Dans votre commune il est uniquement possible de capter la 2G alors que normalement la 3G est disponible à votre adresse ?

Autant de problèmes plus ou moins importants qui, à l’heure de l’hyper connectivité peuvent vite vous gâcher la journée.

Afin d’aider les particuliers comme les entreprises ou les élus locaux à faire remonter les problèmes qu’ils rencontrent avec leur connexion internet, leur réseau mobile et même avec le courrier postal, l’Arcep lance aujourd’hui jalerte.arcep.fr.

Il s’agit pour qui le souhaite et après avoir indiqué son adresse, décrit son problème et cité le nom de l’opérateur concerné, d’alerter l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes, en quelques clics rapides.

Regrouper et transmettre les signalements

L’Arcep part du principe que la facilité d’utilisation de sa plateforme permettra de faire remonter un plus grand nombre de signalements, et ainsi d’obtenir une vue d’ensemble de la qualité du réseau pour chaque opérateur.

Après monreseaumobile.fr lancé au mois de septembre, qui permet à chacun de connaître immédiatement la couverture mobile réelle à son domicile en fonction des quatre opérateurs principaux que sont SFR, Bouygues Telecom, Orange et Free Mobile, c’est donc un nouvel outil qui s’offre aux consommateurs.

L’autorité qui se chargera de regrouper et de transmettre les signalements aux opérateurs ainsi qu’à La Poste, ne s’interdit pas non plus de les révéler au public. Il s’agit d’utiliser le risque d’une mauvaise publicité pour aller dans le sens d’une amélioration constante des réseaux.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !