Drone : Comment choisir le bon modèle à offrir à Noël ?

Les drones sont de plus en plus plébiscités par les enfants, mais aussi par les adultes pour la multitude de possibilités qu’ils offrent. Télécommandés, capables de tenir en vol stationnaire et de s’élever très haut dans le ciel ils en font rêver plus d’un. Mais alors que les prix s’échelonnent de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines, comment choisir le drone qui sera parfait pour offrir à Noël ?

comment choisir un drone

Quels critères étudier pour choisir un drone ?

Pour la première année depuis leur mise sur le marché grand public, les drones devraient faire un carton sous le sapin de Noël. Pourtant, ces petits engins high-tech ne sont pas tous faciles à manier et peuvent parfois se révéler trop fragiles pour l’utilisation d’un enfant.

Alors comment faire pour trouver le bon modèle en fonction de la personne à qui il est destiné et selon l’utilisation future de l’appareil ? À travers quelques points précis, 60 Millions de Consommateurs vous révèle les principaux écueils à éviter.

1. Éviter les premiers prix

Parce que vous souhaitez l’offrir à un enfant ou parce que votre budget de Noël comprend de nombreux cadeaux, votre attention se porte sur les drones d’entrée de gamme. On les retrouve dans la majorité des grandes surfaces et dans les magasins de jouets, vendus pour quelques dizaines d’euros.

Bien souvent fabriqués et importés depuis la Chine, ces drones ne constituent pas vraiment une affaire. Sans assistance au vol ils subissent le moindre courant d’air et ne sont pas stable du tout. Ces modèles seront donc plus difficile à prendre en main et à piloter. Même avec de l’entrainement, ils risqueront plus souvent que les autres, la collision.

2. Renseignez-vous à propos de la fragilité

Qui dit chute ou accident de drone dit bien souvent casse ! Attention donc au moment de faire votre choix à bien prendre connaissance de toutes les caractéristiques de l’appareil qui vous intéresse.

Pour l’exemple, un modèle milieu de gamme dont le prix est d’environ 150€, intègre généralement des capteurs de pression. Ceux-ci permettent à votre drone de rester en altitude même si vous lâchez les commandes et donc, de ne pas s’écraser au sol.

D’autres appareils plutôt destinés aux enfants pourront aussi être équipés d’une sorte de cage permettant de mieux les protéger.

3. Des options utiles mais chères

Vous comptez effectuer des prises de vues aériennes avec votre drone ? Dans ce cas sachez que les options comme la présence d’un GPS, d’une caméra ou encore d’un retour vidéo qui permet d’afficher en direct les images captées par le drone, ne sont disponibles que pour les modèles à partir de 200€ en moyenne.

Pour en savoir plus, scrutez les détails inscrits sur la boite ou demandez l’aide d’un vendeur.

4. Les interdictions de vol

Enfin, pour ne risquer aucun ennui prenez connaissance des nombreuses restrictions appliquées à l’utilisation des drones en France. En effet leur caméra et leur petite taille leur permettent notamment de filmer à l’intérieur des bâtiments, tandis que les équipements disponibles en option peuvent faire beaucoup plus encore.

Il est donc interdit d’utiliser votre drone en ville dans l’espace public, de même qu’à proximité d’un aéroport. Également, la hauteur de vol maximale de votre engin ne pourra être que de 150 mètres peu importe où vous vous trouvez.

Notez également qu’à compter de juillet 2018, chaque drone de plus de 800 grammes acheté devra obligatoirement faire l’objet d’une déclaration en ligne et d’une formation pour son propriétaire. Des contraintes qu’il est bon de connaître avant tout achat.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !