Skype peut-être bientôt sur écoute

Il se pourrait bien que dans les prochaines semaines, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) oblige le logiciel Skype gratuit de communication à mettre certaines des conversations qu’il permet, sur écoute et dans le cadre du travail des forces de l’ordre. Pour autant, Microsoft, propriétaire de Skype, ne semble pas décidé à aller dans ce sens.

skype pourrait prochainement etre mis sur ecoute

Skype et d’autres outils concernés

 

Il s’agit en fait d’un amendement de la loi Macron, adopté le 7 Février dernier, qui donne aux régulateurs des télécoms la possibilité de déclarer comme opérateur de télécoms toute entreprise dont ils jugent qu’elle remplie le rôle. Cet amendement implique deux choses :

 

  • La possibilité de généralisation de ces « déclarations sans délai »
  • L’obligation pure et simple pour les sociétés visées de mettre sur écoute certaines conversations ayant lieu par leur biais

 

Jusqu’ici, les opérateurs de télécoms, c’est à dire par exemple tous les fournisseurs d’accès à internet et les enseignes de téléphonie mobile, se déclarent de façon autonome à l’Arcep, alors que les logiciels du type de Skype ou d’autre services de messagerie n’ont pas à le faire.

La messagerie Microsoft au logo bleu a pourtant déjà fait savoir qu’elle n’était pas favorable à ce genre de décision et que, selon les méthodes de chiffrement de ses conversations, il serait techniquement impossible de brancher des écoutes.

La demande n’est pourtant pas nouvelle, puisque l’Arcep à lancé sa première procédure visant à contraindre Skype en 2013. On imagine également que les autorités judiciaires pourraient trouver un intérêt dans ses écoutes et leur travail, servir de justification première.

C’est peut-être la prochaine loi sur le renseignement, présentée le 19 Mars en Conseil des Ministres qui mettra fin à ces années de procédure. En effet, celle-ci prévoirait un texte relatif à la création d’un dispositif d’écoute dédié à internet. D’autres applications tels que le Hangout de Google ou Facebook Messenger pourraient alors, elles aussi être concernées.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !