Routiers en grève : ralentissement à prévoir sur l’ensemble de la France

Lors de la dernière grève des routiers du 18 et 19 décembre 2014, le personnel du transport avaient prévenu le gouvernement que pour leur prochaine action, ils frapperaient fort. C’est donc depuis hier soir, dimanche 18 janvier 2015, qu’ils ont décidé de bloquer les grands axes routiers. Leur but étant bien évidemment de faire pression sur les patrons.

grève routiers janvier 2015

Opération escargots sur les grands axes autoroutiers

Jusque mardi, des ralentissements vont se faire ressentir sur l’ensemble de la France, les régions les plus concernées sont Ile-de-France, la Lorraine, l’Aquitaine, le Nord et l’Ouest. Ce sont en effet 4 syndicats qui ont appelé à la grève : CGT-Transport, FO, CFE-CGC et CFDT.

Les routiers précisent bien que ce sont les camions qui sont visés et non les particuliers, en effet leur objectif est de nuire aux employeurs. Cependant même si les voitures pourront passer et que seul les camions seront stoppés par cette opération, on peut tout de même imaginer que cela provoquera un ralentissement.

Dans un premier temps cette action durera au moins jusque mardi, date de la prochaine séance de négociation annuelle obligatoire dans le transport des marchandises. La seconde réunion devrait avoir lieu jeudi 22 janvier, toutefois avec les grèves l’agenda pourrait être bouleversé.

Les principales revendications des routiers :

  • Depuis 3 ans les salaires sont gelés, les routiers demandent donc une augmentation de leur pouvoir d’achat d’un minimum de 100€ par mois notamment en passant à 10€ de l’heure.
  • Un 13ème mois.
  • La suppression de la carence maladie.

Les opérations escargots devraient touchés les villes suivantes :

  • Paris
  • Lyon
  • Bordeaux
  • Nantes
  • Lille
  • Marseille

Ainsi que ces régions :

  • La Bretagne
  • Le Nord
  • La Normandie
  • L’Aquitaine
  • Le Rhône-Alpes
  • La Lorraine
Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !