La réforme des rythmes scolaires 2014 : vers des assouplissements

Un des dossiers les plus épineux du gouvernement de François Hollande : la réforme des rythmes scolaires. Une « patate chaude » dont doit désormais s’occuper le nouveau Ministre de l’Éducation, Benoit Hamon. Et face aux nombreuses demandes d’aménagements, requises par les syndicats, ce dernier a d’ores et déjà annoncé des mesures applicables dès septembre prochain.

reforme-rythmes-scolaires

La réforme scolaire 2014 : les mesures de Benoit Hamon

 

Si certains élus espéraient que le remaniement ministériel permettrait à la réforme des rythmes scolaires d’être ajournée, la nouvelle est tombée : elle sera belle est bien appliquée pour toutes les communes à partir de septembre 2014.

Cependant, Benoit Hamon a également annoncé deux mesures d’assouplissement permettant de mieux coller à chaque réalité locale :

 

  • Le cumul des activités périscolaires en une seule demi-journée.
  • L’allongement de la durée du temps de travail, diminuant ainsi les vacances.

 

La première mesure permettra de conserver le rythme imaginé par Vincent Peillon, à savoir 5 matinées de travail consécutives, tout en accordant qu’un après-midi entier soit consacré aux activités périscolaire. De cette manière, les maires essentiellement ruraux pourront établir des partenariats avec les associations et les autres communes environnantes pour mieux organiser cette période périscolaire.

La deuxième mesure offre la possibilité d’assouplir la semaine en raccourcissant les vacances scolaires. Naturellement, cette décision doit être prise en accord avec la commune, les enseignants et le rectorat.

Toutefois ce sujet est loin d’être un sujet clos, épineux et pourrait connaitre de nouveaux rebondissements…Affaire à suivre !

 

Les autres mesures à venir pour la famille en 2014 et 2015

 

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. pj 25 avril 2014 - 22 h 24 min

    n’importe quoi encore.ils ne doivent pas vivre dans le monde réel pour pondre de telles conneries.on a déjà du mal à se décider à faire d’autres enfants parce que le budget ne suit pas,mais là,si le papa est obligé de prendre 6 mois à 500€ et que la maman,comme bien souvent,gagne juste le smic ou a un mi temps,je ne vois pas comment on va s’en sortir.fini de faire des enfants;on ne pourra plus les nourrir et subvenir à leurs besoins.

  2. ghyslaine 8 septembre 2014 - 16 h 28 min

    les enfants sont epuisés le mercredi matin permettait de se reposer un peu.
    Des activités à l école c est du m importe quoi sa coute cher notre system marchais bien alors pourquoi changer